Depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique independant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps

LOGO
b expertLES TECHNIQUES DE PECHE
LA TRUITE FARIO

NOEUDS Le matériel de pêche présente la particularité d'être spécifique et les combinaisons infinies, selon le poisson recherché et la technique privilégiée, ce qui peut rendre la pêche complexe de prime abord. Vous trouvez sur cette boutique pour pratiquer..
voir
accueil> les techniques de pêche> truite-fario >
la pêche DE LA TRUITE FARIO AUX APPâTS NATURELS

Partant du principe que 80 à 90 % du régime alimentaire des salmonidés se trouve à portée immédiate de leur territoire, sous le miroir de surface et ayant identifié la nourriture élémentaire qui compose le menu, il semble judicieux de savoir pratiquer correctement deux techniques pour leurrer dame mouchetée.
Lionel Armand
armand  

La pêche aux appâts naturels
Les deux techniques sportives qui permettent de leurrer les truites sont la pêche aux appâts naturels et la pêche à la mouche. Il est bien évident que suivant les contrées, chacun adaptera sa technique et adoptera une variante qui conviendra à notre très convoitée ‘’Fario’’ mais ces deux exercices semblent complémentaires et font la paire pour traquer les truites partout où elles sont présentes.
Observer et réfléchir.
Durant mon approche dans ces pratiques, il est rare que je ne me pose pas une multitude de questions. Pourtant, l’expérience de tant d’années de pêche aidant, je devrais être économe dans la réflexion. Se remettre en cause et analyser son action continuellement, voilà bien une ligne directrice à garder en tête.
La pêche, si elle veut être réussie, reviendra à ceux qui auront les réponses aux nombreuses questions que les coups prospectés leur auront proposés auparavant.
Quelle que soit la technique, partons du principe qu’il faut raisonner truite, se mettre à l’autre bout de la ligne et imaginer comment évolue le poisson afin de reproduire au mieux, dans notre action de pêche, ce qui est susceptible de stimuler son réflexe alimentaire.

  • Hormis la pêche au lancer qui joue sur le côté agressif et carnassier de « salmo trutta », les autres approches devront s’exécuter en présentant un appât naturel ou une imitation d’invertébré qui compose habituellement ses mets quotidiens, sans éveiller les soupçons.
    Dans tous les cas, je vous conseille de bien faire connaissance avec dame truite avant de penser à la défier correctement.
    Les connaissances sur ses mœurs, son espace vital, son régime alimentaire, son cycle de vie…
    Tous ces points acquis seront autant d’atouts qui feront la différence le moment venu.

    La pêche aux appâts naturels
    Certainement la technique la plus ancienne utilisée pour capturer des poissons, elle est aujourd’hui déclinée en de multiples versions suivant les biotopes : Rases des plateaux du Massif Central, Dracs et Nants des Alpes, Gaves des Pyrénées... A chaque région sa pratique. Quatre familles de cannes sont employées habituellement pour cette traque : les barres, les téléréglables, les fils intérieurs et les cannes anglaises.

truite
  • Chacune de ces gammes vous offrira des avantages précis dans les circonstances habituelles mais pourrait devenir inappropriée sur d’autres contrées.
    C’est pourquoi, il est préférable de posséder un modèle de chaque quelle que soit votre destination de pêche.
    Mais avez-vous analysé la rivière avant de pêcher?
    Faites d’abord une synthèse des lieux et vous pourrez propulser la ligne à l’eau.
    Suivant le contexte, vous rencontrerez deux façons distinctes d’aborder les coups aux appâts naturels.
aramnd La pêche au toc
La première technique, appelée ‘’pêche au toc’’, se pratique en pêchant les postes marqués : abords de blocs, enchevêtrement de racines, sous berges, embâcles… Les postes ont  en commun un abri pour le repos ou en cas de danger et une veine d’eau nourricière pour le transport des offrandes. Vous proposerez à loisir votre menu au plus près, en considérant le sens d’écoulement et le déplacement des courants de surface.
Cette lecture préalable se doit d’être systématique dans votre pratique et pour être discret  vous pratiquerez en remontant le cours d’eau.


Le montage.
La plombée devra être lourde mais sans trop, suffisante pour immerger votre appât et l’amener rapidement sur le poste.
La plombée unique n’existe pas, et le jeu consiste à trouver le bon compromis entre l’appât utilisé, la profondeur du cours d’eau et la vitesse du courant. N’hésitez-pas à la faire varier suivant les situations, enlever, rajouter, étaler, rapprocher pour avoir la possibilité de «toucher» le plus de poissons car l’important est d’amener votre appât au bon endroit et à la bonne vitesse.

  • La ligne
    Le guide-indicateur de touche devra être réglé suivant la profondeur du coup, une paire de lunettes polarisantes vous aidera à évaluer la profondeur et vous renseignera plus précisément sur le relief de fond.

  • De nos jours, la bille de polystyrène compressée fluo a remplacé le morceau de laine qui vous servira de repère lors de votre coulée et pourra vous signaler la prise de l’appât avant toute perception tactile.
  • Le ferrage
    Un déplacement anormal de la ligne ou mieux, le fameux toc d’une truite gloutonne, vous fera réagir.
    Ne rendez pas la main pour éviter l’engammage, les truitelles vous en remercieront.
    Le ferrage effectué, sachez évaluer les possibilités en fonction de votre environnement et extirper votre capture de son repère.
    Utilisez de préférence l’épuisette à petites mailles nylon ; une fois au fond du filet, vous aurez tout le temps de l'extraire et d’admirer votre prise.
    Peut-être opterez-vous pour la relâcher…
mouche
  • Pêche aux appâts naturels façon pyrénéenne 
    La deuxième technique, nous la devons à d’excellents pêcheurs du Piémont pyrénéen qui l’ont élaborée au milieu du XXème siècle. Elle s’est affinée avec l’évolution des matériaux et des équipements.

    On l’appelle « Pêche aux appâts naturels façon pyrénéenne ».

    Ici, on pratiquera une pêche longitudinale, en installant notre appât dans une veine d’eau sélectionnée face à nous.
    Le principe essentiel de cette pratique est de maintenir de façon naturelle le passage de l’esche tout au long d’une coulée.
    On nomme cette action une pêche en dérive. Si vôtre appât évolue de façon anormale, vous n’aurez pas de touche et vous devrez apporter des corrections dans votre technique.
begard
  • La modification de la plombée
    Si l’appât a tendance à sortir de la veine d’eau, peut-être que votre tenue de canne est en cause. Il faudra rectifier la retenue que vous effectuez sur votre ligne et l’accompagner sur tout son long. Suivez votre ligne avec l’extrémité de votre canne positionnée en surplomb et déplacez-la à égale vitesse. Si malgré cette correction, l’erreur persiste, c’est très certainement que la mauvaise prospection du cœur de la rivière vient de la plombée et une modification est nécessaire A l’inverse, si votre appât a du mal à gagner la couche de fond, il sera nécessaire d’alourdir le montage.
    Pourtant les poissons se situent là, bien calés derrières les galets, à l’abri du courant !
  • La présentation l’hameçon et de l’appât
    Autre erreur souvent commise par les débutants : assurez-vous que votre appât s’installe en tête du cortège afin d’éviter à la truite de se cogner à vos plombs.
    La période d’étiage vous permettra en revanche l’utilisation de plombées très légères. Votre esche pourra alors évoluer entre deux eaux, à la manière d’une mouche, d'une chenille ou d'une sauterelle tombées accidentellement dans le cours d’eau. A cette période, et si la température de l’eau se situe vers 14°C, les truites sont en pleine forme et chassent sur toute la hauteur à la recherche de leur pitance.
    Ne négligez pas l’eschage, votre appât cachera l’hameçon et conservera une certaine fraîcheur. Au besoin, changez-en, vous pêchez aux appâts vivants.
    Choisissez des hameçons au piquant irréprochable et de couleur proche de celui de l’appât. Les « forts de fer » seront plutôt destinés aux appâts lourds type ver de terre et à une pêche de début de saison ou de gros poissons.
  • La détection de la touche
    La touche pourra être identifiée différemment : arrêt de la ligne, ralentissement, écarts latéraux ou parfois remontée de la ligne à contre-courant.
    Chacun de ces signes devra entraîner un ferrage rapide.

  • A chaque capture, vous constaterez bien souvent que le poisson est piqué sur le bord des lèvres.
    Pourtant ici, pas de toc ressenti, vous réagirez au feeling.
    Et si par hasard vous ressentez une vibration, vous accomplirez certainement un ferrage dans le vide, dame fario vient de vous signaler qu’elle vient de recracher votre menu.

  • D’autres styles de pêche aux appâts naturels existent et complètent les deux techniques décrites : la pêche au flotteur, à la volante, à rouler, à la spirale, à la corona…
    Votre choix devra découler du contexte.
armand

voir
truite fario

LA PECHE A LA TRUITE


  • voir
    LE TOC - LES LIGNES - LES APPATS
    La ligne est la partie du nylon située du scion de la canne à l’hameçon.
    LIRE PLUS
  • PUB
    BOITES A MOUCHES
    Véritables boîtes aux trésors, la boîte à mouche ne peux être achetée au hazard. Alu, plastique, flottante, waterproof etc votre modèle est dans cette boutique très spécialisée. Un choix incomparable.
    boutique
  • PUB
    MOUCHES
    Nymphe sur le fond, Emergente entre deux eaux, Sèche à la surface au moment de sa métamorphose, un stade ou l'insecte est très vulnérable. ...
    Toutes les mouches sont ici
    boutique

DRACHKOVITCH
LA MONTURE DRACHKOVITCH

voir
LES SALMONIDES
  • boutique
    INVENTAIRE DES TRUITES
    Descriptions des diverses espèces
    de truites européennes

    VOIR


  • baril
    LES NOEUDS ET LES MONTAGES
    voir

  • truite anglaise
    LA PECHE DE LA TRUITE A L'ANGLAISE
    L’anglaise permet d’aller chercher au large les truites cantonnées loin des berges.
    VOIR


  • PUB
    SOIE POUR LA MOUCHE
    Qu'elle soit synthétique ou naturelle, plongeante ou flottante, vous trouverez dans cette boutique la soie qui correspondra à votre pêche. Tous les articles nécessaires à l'art de la pêche à la mouche sont ici
    boutique
LES TECHNIQUES DE PECHE
  • gammare
    LA TRUITE AUX APPATS NATURELS
    Comment savoir pratiquer deux techniques pyrénéenne pour pêcher la truite sauvage
    voir
  • gammare
    LES ESCHES POUR PECHER LA TRUITE
    voir
  • vairon casquéMONTAGES POUR PÊCHER LA TRUITE
    voir
  • MICKAEL
    PECHE DE LA TRUITE TOUTE L'ANNEE
    En 2ème catégorie et en plan d'eau privé vous pouvez pêcher les truites toute l'année
    voir



pub
dossiers

coquillages   poisson d'eau docue   poissons de la mer
Les coquillages sont des "coquilles" dures qui recouvrent, protègent et enferment des animaux marins à chair molle, nommés mollusques. Lorsqu'il meurt, sa coquille est ballottée par les vagues et vient s'échouer sur la plage avant de devenir une poudre fine...
lire
  La pêche des carnassiers, de la truite et des poissons blancs passionnent depuis des siècles les pêcheurs. Autrefois nécessité alimentaire, elle est devenue cueillette au siècle dernier et passion aujourd'hui : celle de tenter d'être plus malin que le poisson...
lire
  Les embruns, le ressac, les marées, les chutes dans les rochers, la puissance des poissons combattus voilà ce qui attends le pêcheur du bord de mer. Ceci exige une connaissance du milieu marin côtier mais surtout celle des poissons espérés...
lire

pêche à la mouche   truite

LA PÊCHE A LA MOUCHE
En restant discret, en marchant d'un pas léger, vous apercevrez certainement une truite monter à la surface, gober une émergente, à moins d'une dizaine de mètres de vous. Nullement effrayée par votre présence puisqu’elle ne vous a pas vue, toute occupée à s’alimenter ou à chasser dans une coulée, elle est toute proche...
lire

LES SALMONIDES
Les salmonidés (Salmonidae) forment une famille de poissons à nageoires rayonnées. Elle est l'unique famille de l'ordre des Salmoniformes et comprend les saumons, les ombles, les ombres, les corégones et les truites. Cette famille tire son nom (ainsi que l'ordre des salmoniformes) des saumons de l'Atlantique et des ...
lire


RETOUR ACCUEIL LES TECHNIQUES DE PÊCHE LES BONS COINS DE PÊCHE
LES POISSONS DE L'OCEAN LES POISSONS D'EAU DOUCE LES COQUILLAGES ET LES CRUSTACES

FACE BOOK boutic 1MAX tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale
O