depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique indépendant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps
naviguez tranquille - vous n'êtes pas pisté - ce site n'utilise pas de cookies pour connaître vos centres d'intérêts
LOGO
b expert

LES CONSEILS DE L'EXPERT

NOEUDS Le matériel de pêche présente la particularité d'être spécifique et les combinaisons infinies, selon le poisson recherché et la technique privilégiée, ce qui peut rendre la pêche complexe de prime abord. Vous trouvez sur cette boutique pour pratiquer la pêche, sous toutes ses formes, en eau douce comme en mer.  
voir
accueil> techniques de pêche> pêche pieds>
la pêche à pieds

onglet
poissons d'eau douce
identification de l'ablette
poissons de l'océan
coquillages - crustacés
techniques de pêche
pêche des carnassiers
pêche de la carpe
pêche au coup - l'amorçage
pêche coup
pêche côtière
pêche à pieds
la truite et les salmonidés
pêche à la mouche
montages de lignes
amorces - esches - appâts
dossiers
bons coins de pêche
calendriers
tables solunaires
recettes culinaires
actualités
accueil
 
ok
 

 

LA PÊCHE A PIEDS
La pêche à pieds est certainement la pêche qui reste la plus accessible à tous. Elle est idéale pour s'initier au monde de la pêche. Le principe de la pêche à pieds est simple : en se retirant, la mer laisse derrière elle une formidable faune marine enfouie dans le sable, cachée dans les rochers ou rampant sous les algues en attendant la prochaine marée. La pêche à pieds est un loisir simple et peu onéreux qui allie détente et plaisir gastronomique. Près de 2 millions de Français s’y adonnent chaque année, régulièrement ou à l’occasion d’un court séjour. Cet engouement n’est pas sans conséquence : avec des pêcheurs toujours plus nombreux, les gisements peuvent s’épuiser et les estrans sont fragilisés. En adoptant de bonnes pratiques, chaque pêcheur à pieds contribue à ce que ce plaisir reste accessible, à tous et pour longtemps.
LIRE

    Sur les côtes rocheuse, contrairement aux longues plages de sable fin, la marée est limitée. A l'étiage, l'eau se retire fort peu en hauteur et en temps. Lors dd l'étage supralittoral, au contraire, les organismes ne sont immergés que pendant ces courtes périodes, à moins que l'embrun ou la puissance des vagues ne les atteignent. Cet étage ne peut donc être peuplé que par des espèces résistant à a la dessication, à la lumière crue et aux températures variables prédominantes. A l'étiage infralittoral, l'envirronementétant bien plus favorable, la concurrence entre les espèces susceptibles de prospérer est grande.
On y rencontre donc de nombreuses plantes et des animaux sédentaires qui font le repas des poissons à bouche dure.

voir
 
RETOUR ACCUEIL LES TECHNIQUES DE PÊCHE LES BONS COINS DE PÊCHE
LES POISSONS DE L'OCEAN LES POISSONS D'EAU DOUCE LES COQUILLAGES ET LES CRUSTACES

techniques de pêche  

pêche au coup

  pêche de la carpe
voir Les techniques de pêche voir La pêche au coup voir La pêche de la carpe

pêche en bord de mer  

la  pêche à pieds

  noeuds et montages
LIRE La pêche du bord de mer voir La pêche à pieds voir Noeuds et montages


FACE BOOK carnassiers
1MAX
tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL

page légales