Depuis janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique independant - éducateur sportif breveté - moniteur guide de pêche multi-pêches
LOGO
daniel EXPERT

LA PÊCHE A PIEDS DU BORD DE MER

NOEUDS Le matériel de pêche présente la particularité d'être spécifique et les combinaisons infinies, selon le poisson recherché et la technique privilégiée, ce qui peut rendre la pêche complexe de prime abord. Vous trouvez sur cette boutique pour pratiquer la pêche, sous toutes ses formes, en eau douce comme en mer.  
voir
accueil> index crustacés > coquillage p-q >
répertoire des poissons et des coquillages les noeuds et les montages les amorces et les appâts les techniques de pêche
LES COQUILLAGES - LES MOLLUSQUES - LES CRUSTACéS
A B C D E F G H - I J - K L M N O P - Q R S T U-V-W-X-Y-Z

palourde PALOURDE
ou CLOVISSE
Grande coquille à peu près ovale ayant jusqu'à 75 mm de long. La sculture concentrique est recouverte par de fines raynures rayonantes. Elle est grisâtre, de forme allongée et mesure environ 4 centimètres. Il existe la palourde mâle, grosse avec stries bien marquées, et la palourde femelle plus petite et plus lisse. Les palourdes plates ne sont pas comestibles. Comme la coque et la praire, la palourde est un coquillage fouisseur. Elle vit dans les sols sablovaseux à faible profondeur (5 à 10 cm).
voir
Venerupis decussata

OLIVE PETONCLE
ou OLIVE
Le pétoncle (ou olive sur le pourtour méditerranéen) est un mollusque bivalve filtreur qui vit enfoui dans le sable (Donax trunculus). Elle est à peu près arrondi antérieurement, aminci postérieurement, avec des lignes articulaires anté et postérieures à environ 90°. Ses coquilles solides triangulaires, cunéiformes, sont caractéristiques de l'espèce. Les valves sont reliées par un ligament externe. Chaque valve possède deux dents au niveau de la charnière, et plusieurs petites tout le long du bord latéral.
voir
Donax trunculus

pieuvre POULPE COMMUN
(pieuvre)

La pieuvre commune ou poulpe commun a un corps musculeux et rugueux nommé manteau, qui se prolonge de huit bras portant deux rangées de ventouses.
Sa grosse tête porte des yeux à pupilles fixes.
De couleur variable, il peut passer très rapidement du marron au blanc ou jaune orangé jusqu’au rouge.
En effet, le poulpe a la capacité de changer de couleur pour se fondre dans son environnement grâce à la contraction de cellules pimentées.
Jusqu'à 750 mm de long. Sa massure anténnaire dont les ventouses médianes sont particulièrement grandes, jusqu'à 4 fois le diamètre des ventouses latérales. Autre espèce exploitée commercialement (calamar). Présence affirmée dans le Sud jusqu'en Afrique du NO. Rare en méditerranée.
voir

Octopus vulgaris

voir*$ POURPRE PETITE PIERRE Appelé aussi bigorneau blanc, ce coquillage possède une coquille épaisse robuste spiralée, la dernière spire est très grande. Coquille en général lisse, parfois côtelée, à spires, 4 cm de longueur. Apex pointu et ouverture ovale obturée par un opercule corné. Canal siphonal court et profond. Labre épais et denté chez les adultes. Couleur variable : blanc, jaune, gris, brun. C'est un prédateur des balanes et des moules, essentiellement intertidal (entre les marées hautes moyennes et les marées basses. Commun à abondant sur toutes les côtes rocheuses, excepté les plus abritées peuplées d'algues.
voir
Nucilla lapillus

praires PRAIRE La praire commune est un bivalve de la famille des vénéridés, hôte des fonds côtiers sablo-vaseux et de graviers du bas de l’étage infralittoral jusqu’à 100 mètres de profondeur. Coquille épaisse et ovale pouvant atteindre 60mm de long, avec plus de 20 arêtes grossières concentriques traversées par des rainures rayonnantes postérieus en formant des protubérances verruqueuses. Se ramasse à marée basse de vive eau.
voir
Venus verrucosa

lien
coquillages   poisson d'eau docue   poissons de la mer
Les coquillages sont des "coquilles" dures qui recouvrent, protègent et enferment des animaux marins à chair molle, nommés mollusques. Lorsqu'il meurt, sa coquille est ballotée par les vagues et vient s'échouer sur la plage avant de devenir une poudre fine...
lire
  La pêche des carnassiers, de la truite et des poissons blancs passionnent depuis des siècles les pêcheurs. Autrefois nécessité amlimentaire, elle est devenue ceuillette au siècle dernier et passion aujourd'hui : celle de tenter d'être plus malin que le poisson...
lire
  Les embruns, le ressac, les marées, les chutes dans les rochers, la puissance des poissons combattus voilà ce qui attends le pêcheur du bord de mer. Ceci exige une connaissance du milieu marin côtier mais surtout celle des poissons espérés...
lire

pêche côtière   voir

LA PÊCHE CÔTIÈRE
Selon la géologie des lieux, le relief, les courants et les marées, on distingue de nombreuses faciès littoraux se prêtant à diverses techniques de pêche côtières. Les falaises crayeuse, granitiques, les côtes rocheuses ou sableuses abritent un grand nombre de poissons marins qui attirent de nombreux pêcheurs amateurs.
lire

LA PÊCHE A PIEDS DU BORD DE MER
La pêche à pieds est une activité qui souvent permet aux habitants des régions côtières d'améliorer le menu ordinaire et pour les pêcheurs occasionnels, comme les vacanciers, un passe-temps, une distraction, une découverte et parfois une nouvelle passion favorisant une activité physique bienfaisante...
voir

loupe retour à l'accueil   loupe les techniques de pêche

FACE BOOK pêche 1MAX tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL

page légale