Depuis janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique independant - éducateur sportif breveté - moniteur guide de pêche multi-pêches LOGO
b b
b PUB L’épuisette (tête et manche) indispensable pour la pêche de gros poissons blancs au coup. Télescopique ou a emmanchemnt elle absolument indispensable.
LIRE
10 - LE TOURISME-PÊCHE
accueil> bons coins> aube> tourisme-pêche>
LIRE

CARTE IGN AUBE

 

  L'AUBE
Ce département fait partie de la Champagne, et il présente aux premiers regards au visiteur un visage qui semble austère. Il est traversé par ses vallées industrielles, celles  de la seine et de l'Aube.
C’est ainsi que le "touriste-pêcheur" pourra découvrir pendant sa quête de parcours de pêche les plateaux calcaires du Barrois mais aussi les étangs et les forêts de la « Champagne humide », les perspectives crayeuses de la « Champagne pouilleuse », ainsi que  les sous-bois et les futaies touffus de la forêt  D’Orient.
Il pourra alors prendre son temps afin de se laisser séduire par ses villes et ses villages a l’écart des grands axes touristiques.
La « Champagne pouilleuse » est une vaste plaine agricole à l’aspect ingrat. Ici et là quelques bosquets tranchent sur la blancheur monotone du sol crayeux.Ce sont réellement la découverte des monuments des villages et des villes auxquels  il faut s’attacher, puisque à l’exception de quelques sites très importants comme ceux de Montmorency-Beaufort et le fabuleux parc naturel de la forêt d’Orient ce département n’a guère de panoramas et de reliefs qui retiendront le visiteur de paysage.
Par contre quelques beaux monuments au cœur des villes devraient intéresser le quidam qui a du temps, qui « prend son temps » comme ces églises remarquables de Bar sur Aube,  Rosnay-l’Hôpital et   les églises médiévales de Chavanges et de Lentilles.
 
Troyes, bien entendu dont les foires remontent au Moyen-âge et qui attiraient les marchands de toute l’Europe. Une ville qui fut également un centre d’art (architecture et sculpture, vitrail) déjà au XIIème siècle. En ville les nombreuses églises en témoignent. L’église St-Pierre-et-Paul, présente un bel éventail d’architecture champenoise avec deux tours en forte saillie, dont une seule est achevée. A voir la tourelle de l’Orfèvre (XVIIe siècle) avec ses poutres apparentes ets a délicate toiture conique, qui orne un angle d’une vieille maison en bois et pisé de la rue Champeauc.
Lusigny-sur-Barse donne accès à la forêt de Larivour et au lac de la forêt d’Orient. Ce plan d’eau artificiel est destiné à réguler le cours de la Seine (sports nautiques, pêche, bateaux à moteur interdit).
Mesnil-Saint-père. Une belle plage est aménagée sur les berges du lac de la forêt d’Orient (buvette et guinguette). Réserves d’animaux dans la forêt de Piney et de gibier d’eau sur le lac (Renseignements à la Maison du Parc).
La forêt du Temple.
Les taillis de charmes alternent avec les futaies de chênes et sont entrecoupées de rus qui vont alimenter l’Aube, au cœur de du par régional  de la forêt d’Orient. Nombreuses allées piétonnes.
Vendreuve-sur-Barse  abrite dans son église, mi-gothique- mi Renaissance, un bas relief de Saint Hubert (XVIème siècle) et un maître-autel attribué au Troyen François Girardon. Dans le parc du château (XVIe-XVIIe  siècle) se trouve la source de la Barse.
Amance sur Aube s’orne d’une charmante église (du XIIe au XVIe siècle. Fabrique de poteries
Piney a conservé de vieilles maisons et des halles médiévales en bois.
Verrières. A voir l’église du XVIe siècle qui présente un portail avec un haut-relief en pierre représentant le couronnement de la Vierge par la Trinité.
Bar-sur-Aube, construite dans un site agréable (coteaux boisés et vignobles) a deux églises intéressantes : St Pierre et St Maclou. La première, de style gothique bourguignon, est entourée d’une pittoresque galerie de bois, qui servait autrefois de halle et abritait les éventaires des marchands ; le seconde, avec sa tour fortifiée du XIIe siècle, était l’ancienne chapelle du château des comtes de Bar. On verra aussi le beau groupe en pierre du XIe sicle dans la chapelle de l’hôpital.
Soulaines-Dhuys. Les vieilles maisons à colombage et une chapelle en bois et puisé (XVe siècle sont dominés par l’église de style flamboyant  Renaissance que précède une tour carrée.
Brienne-le Château. La ville, qui est surplombé par un imposant château (on ne visite pas) doit sa renommée à Napoléon Bonaparte : d’abord comme élève au collège militaire des Minimes (1779-1784°) puis comme empereur lors de la campagne de France (1814).
  XXXXXXXXXXXXXXXX
Ressources: la pêche en France

N'ATTENDEZ-PLUS D'AVOIR UNE TOUCHE !
Vous êtes hôtelier, moniteur guide de pêche,
Professionnel du tourisme, revendeur d'articles de pêche
Vous possédez un gîte, un terrain de camping...
Pour apparaître sur une page dédiée de ce site
contactez le webmaster pour définir votre format

contact


voir

RETOUR ACCUEIL TABLES SOLUNAIRES POISSONS D'EAU DOUCE POISSONS DE L'OCEAN POISSONS DE GUYANE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
ACTUALITES CALENDRIERS AMORCE ESCHE APPAT MONTAGE DE LIGNES TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS RECETTES CULINAIRES
FACE BOOK truite 1MAX tp
Le guide pratique de la pêche et des poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légales