site officiel de #laurentdaniel - auteur halieutique indépendant

LOGO
b expert ENCYCLOPEDIE L'ENCYCLOPEDIE DE LA PECHE AU COUP
Vous trouverez dans cette nouvelle encyclopédie de Daniel LAURENT des fiches poissons complémentaires et des conseils de pêche pour faire face à toutes les situations sur tous les parcours.
voir
LE CHABOT
accueil> poissons> perche>

A PROPOS DU CHABOT
Le jour il demeure caché sous les pierres, la nuit il sort de sa cachette pour se nourrir. Pas étonnant donc quel'on ne le repère pas facilement.
Il existe de nombreux représentants de la famille des cottidés en mer, en revanche, en eau douce, il n'y a que cette espèce.

chabot
  • Qu'il est vilain !
    Il n'est pas très beau ce poisson avec sa tête énorme, ses opercules larges, ses nageoires pectorales étalées en éventail. Il ferait même peur si sa taille ne demeurait pas si réduite (8 à 12 centimètres au plus ).
    De plus sa peau semble nue, mais en fait elle est recouverte d'écailles minuscules enduites d'un mucus abondant qui lui donne un aspect gluant.

    Sur le fond
    Le chabot vit toujours sur le fond; cela s'explique par son anatomie car il n'a pas de vessie natatoire.
    Cette vessie est une poche plus ou
    moins remplie d'air qui permet au
poisson de flotter à une profondeur plus ou moins importante. Elle joue en fait le même rôle que les sas des sous-marins.
Lorsqu'elle est gonflée (un poisson comme le gardon )remonte vers la surface et lorsqu'elle se vide il a tendance à descendre.
Le chabot, n'étant pas pourvu de cet organe il demeure toujours sur le fond. Ses déplacements sont donc limités en hauteur...
Sa tête très lourde (40% du poids total) l'handicape fortement.
Les opercules portent des épines que l'animal dresse lorsqu'il se
sent en danger. Il doit alors placer sa tête sur un fond dur qui lui sert de tremplin.
Il effectue un démarrage rapide en avalant de l'eau ce qui lui dilate la tête et ensuite il expulse cette eau, à la manière d'un avion à réaction.


Ses ennemis

Embusqué sous une pierre, il guette les proies qui passent à portée de son énorme bouche. Parmi ses proies figurent les alevins de truites lorsque ceux-ci sortent des frayères. Mais bien que vivant en permanence, ou presque, sous les pierres ou dans des anfractuosités, le chabot est pourchassé par la truite qui demeure généralement près de son nid.
Une grosse truite ne dédaignera jamais un chabot convenablement présenté sur un hameçon (attention à la réglementation en vigueur...). L'anguille, qui vit aussi sur le fond, plus ou moins envasée, chasse en même temps que lui dès la nuit tombée.
Elle ne dédaigne pas ce petit poisson qu'elle débusque rapidement de sa cachette.
  • Un bon père
    Ce vilain est un amoureux empressé.
    En mars - avril, le mâle creuse sous une pierre un nid.
    Il débarrasse le fond du limon et de la vase.
    Ce nid une fois prêt, il part à la recherche d'une compagne qu'il entraîne dans son repaire.
    Elle entre dans la cavité ainsi creusée, dépose ses oeufs et sort.
    Le mâle y pénètre à son tour, féconde les oeufs de sa laitance.
    Les oeufs adhèrent à la face inférieure de la pierre.

    Ils écloseront dès que les eaux seront moins froides, dans certaines régions

il s'agit même de fonte des neiges qui durent plusieurs semaines.

Pendant tout ce temps le mâle surveille la ponte avec une abnégation telle qu'il en oublie de se nourrir et refuse même les plus beaux vers de vase qui passent à sa portée...
Par contre, l'approche d'un autre mâle le rend très agressif.
Il protégera aussi les alevins à la naissance puis quand ceux-ci quitteront le nid, il s'en désintéressa totalement et recommencera à se nourrir.

chabot
Biologie
Ce petit poisson a de grandes exigences sur la qualité de l'eau. Il ne supporte pas la moindre trace de pollution et les chutes en oxygène dissous.
Parfois, il disparaît sans que l'on s'en rende compte (très discret il demeure au fond).
Sur les frayères à truites et dans les ruisseaux pépinières il peut provoquer des dégâts considérables.
On a alors intérêt à l'éloigner ou le déplacer (pêche de sauvegarde électrique) notamment les plus gros sujets.
Quand à sa pêche, il est bien rare qu'il morde à la ligne. Si vous voulez vraiment en piéger quelques'uns, un tronçon de ver de terre devant une pierre pourrait le décider.
Attention à la législation locale , s'en servir comme vif est parfois interdite...

Carte d'identité du Chabot
Tête énorme par rapport au corps (40% du poids total), ce dernier est recouvert d'écailles minuscules qui lui donnent l'aspect d'une peau nue. La bouche est large.Les pectorales sont énormes, étalées en éventail, la dorsale est formée de ...
voir

Caractéristiques du Chabot
Ce petit poisson a de grandes exigences sur la qualité de l'eau. Il ne supporte pas la moindre trace de pollution et les chutes en oxygène dissous. Parfois, il disparaît sans que l'on s'en rende compte (très discret il demeure au fond).
lire

ressources: Muséum national d'Histoire naturelle - INPN

ressources croquis © CSP -G.Curiace

Toutes les techniques de pêche pour prendre tous les poissons
COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
AMORCE ESCHE APPAT TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS
FACE BOOK coup 1MAX tp

la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale