site officiel de #laurentdaniel - auteur halieutique indépendant

LOGO
b expert carnassiers La pêche du brochet, du sandre et des autres carnassiers en plan d’eau comme en rivière offre des possibilités infinies et demande un matériel de pêche technique approprié, selon que vous aurez choisi de pêcher au posé, au vif, au lancer avec un leurre souple ou un poisson-nageur, un leurre de surface ou un spinnerbait... voir
LES TECHNIQUES DE PECHE
DU BROCHET AU VIF
accueil> techniques> brochet> vif>
LA PECHE DU BROCHET AU VIF
Pêche "traditionnelle" et la plus pratiquée du bord. Il suffit d'escher un beau vif, bien vivant et brillant.
Le montage "paster-noster" permet de caler le vif au plus près d'un arbre immergé, d'une souche ou d'un herbier, car souvent à cet endroit que se trouve, embusqué, maître "grandgousier".
deline

La pêche au vif
Le brochet, comme beaucoup de poissons, préfère des eaux fraîches en été et des eaux chaudes en hiver. C’est pourquoi dans les grandes retenues, les pêcheurs en barque ont plus de chances de prendre du poisson. Par contre en rivières et en fleuves, la pêche au vif du bord est toujours très prenante.

L’idée qui germa dans l’esprit de nos ancêtres, plus pragmatiques que sportifs, était qu'il fallait offrir au brochet une nourriture facile à capturer.

Ils ont donc mis en place la technique suivante : mettre un solide « fil à la patte» d’un poisson piège armé d’hameçons et qui, une fois dans la gorge de Grandgousier, permettrait de le hisser jusqu’à la rive…

Méthodes d’hier et idées d’aujourd'hui
Au moyen âge, les paysans (un poisson améliorait le menu de la ferme) utilisaient des crins de cheval reliés les uns aux autres pour créer une ligne qu'ils attachaient à un solide piquet.

Avec les nouveaux matériels du siècle dernier, la création du « lancer »modifia considérablement l’approche de cette pêche au vif. 
Puis, le brochet semblant se méfier de ce nouveau piège, on remplaça le «bouchon» par une série de 3 petits flotteurs pour aujourd’hui, utiliser des wagglers encore plus sensibles à l’enfoncement et qui permettent de ferrer à la touche.

Si ceci a le désavantage de perdre de temps et quelques poissons, c’est néanmoins un atout qui permet de sélectionner

les beaux sujets, les brochetons pouvant repartir à l’eau puisqu'ils ne sont pas blessés.Le montage La canne est solide et mesure environ 3,50m en étang jusqu’à 4,20m en rivière.
Le moulinet est rempli d’un nylon en 35 ou 40/100 et un waggler supportant 15 à 20 grammes est fixé en coulissant, suivant la profondeur.

Ce waggler est arrêté par «deux « stop float » en silicone pour qu’il supporte la prise à la hauteur voulue.

vif

  • Une petite remarque ici : les yeux du brochet sont situés sur le dessus de la tête, il convient donc de faire évoluer le « poisson piège » au-dessus de lui.

    Un émerillon à agrafe est relié à un bas de ligne en acier (empile) qui lui-même porte un ou deux hameçons triples.

    Pour la pratique du « release » (relâché vivant) les pêcheurs utilisent un seul hameçon N° 4 situé juste au-dessus de la tête du poisson piège. Un triple est parfois utilisé à la caudale.

    Une autre tactique consiste à déposer un vif, posé sur le fond d’une plage où le brochet vient rôder tôt le matin et tard le soir.
  • Le ferrage.
    Le brochet est un poisson carnassier qui s’attaque à ses proies par un rush violent et caractéristique : son corps se replie en « S » puis se détend en s’élançant sur sa proie… qu’il rate dans 70% des cas.
    Ce qui n’est pas le cas du vif proposé par le pêcheur puisqu'il est malhabile dans sa fuite.

    La proie est capturée par le travers avant puis est ingurgitée par la tête.


    Un brochet consomme 6 à 7 kilos de poissons pour grossir d’un kilo.

 

RESUME
La pêche au vif est une ancienne méthode qui permet de pêcher facilement de la berge
Il est préférable d’utiliser un waggler à un gros bouchon de liège
En plaçant un seul simple sur l’empile en acier, il est possible de relâcher les petits sujets.
Le brochet capture ses proies par le travers avant
Messire Esox n’est pas le soit disant grand prédateur qui détruit les bancs de poissons blancs.

 

Le brochet est un poisson fusiforme aux flancs de couleur verdâtre, pour devenir blancs sous le ventre. Ses nageoires sont rouge-orangé avec des rayures noires. Il faut noter que les couleurs sur les flancs sont différentes d'un brochet à un autre.
voir

Le brochet serait le roi des carnassiers des eaux de l’hexagone.
Il est vrai qu’avec son corps élancé comme une torpille et sa large gueule armée de plusieurs centaines de dents, ce poisson se donne l’air d’un super prédateur !
LIRE

La pêche du brochet au lancer, à poste fixe ou itinérante, permet d'envoyer, de poser ou de ramener, un lest, un leurre ou un appât. Lorsque l'on s'intéresse aux carnassiers la pêche aux leurres est certainement la technique la plus polyvalente.
VOIR

Suivant ses humeurs, le brochet cherche sa nourriture dans divers périmètres de son territoire. Il peut patiemment rester dans les herbiers, dans peu d’eau ou au contraire marauder dans les profondeurs au milieu des embâcles et des troncs submergés.
voir
Les cuillers ondulantes et les cuillers tournantes sont utilisées depuis longtemps par les traqueurs de brochets.
Le spinnerbait, plus récent, s’impose comme un des meilleur leurre à brochet.
voir

La pêche du brochet au vif. Comme beaucoup de poissons, le brochet préfère des eaux fraîches en été et des eaux chaudes en hiver. C’est pourquoi dans les grandes retenues, les pêcheurs en barque ont plus de chances de prendre du poisson.
voir

Toutes les techniques de pêche pour prendre tous les poissons
COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
AMORCE ESCHE APPAT TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS
FACE BOOK coup 1MAX tp

la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale