site officiel de #laurentdaniel - auteur halieutique indépendant

LOGO
b expert ENCYCLOPEDIE L'ENCYCLOPEDIE DE LA PECHE AU COUP
Vous trouverez dans cette nouvelle encyclopédie de Daniel LAURENT des fiches poissons complémentaires et des conseils de pêche pour faire face à toutes les situations sur tous les parcours.
voir
L'AMORCAGE POUR L'ABLETTE
accueil> technique> ablette> amorçage>
  • LA PECHE DE L'ABLETTE ET L'AMORCAGE
    S’il existait une amorce susceptible de pêcher partout tous les poissons, cela se saurait depuis longtemps. Par contre les pouvoirs spécifiques des ingrédients qui composent une amorce sont connus et ce mélange permet de sélectionner les poissons suivant les parcours
ablettes

Le choix des amorces.
Une amorce est un mélange de plusieurs éléments qui permettent d’attirer et de maintenir les poissons sur « un coup ». Ces éléments sont pour grande partie des farines, des parfums et de la terre.
La morphologie des poissons les oblige à se nourrir d’une certaine manière et le jeune pêcheur remarquera que la bouche de l’ablette est tournée vers le haut. Il est donc possible d’affirmer que, dans la plupart des cas, ce poisson s’alimente vers la surface.

Il convient donc de créer une amorce qui pourra se maintenir en suspension par ses composants moins denses que l’eau, comme pourrait le faire l’huile par exemple. C’est surtout le nuage coloré et parfumé qui attire l’ablette, dans lequel elle se cache pour trouver sa subsistance.
Voilà pour définir une amorce à ablettes, il n’y a donc pas de secret !
Ensuite, la multitude des ingrédients possibles permet toutes les fantaisies, à condition d’adapter cette amorce à la configuration du parcours.

Ainsi, une amorce en eau calme pourrait s’utiliser en eaux rapides pour attirer les poissons situés à l’aval du pêcheur. Mais une amorce conçue pour pêcher entre deux eaux n’aura guère de succès dans un canal à éclusées répétitives.

amorce

Mouiller convenablement vos amorces suivant les besoins.
Si votre amorce est très mouillée, en soupe, vous pêcherez près du bord, jusqu’à 4 mètres maximum. Mouillée à l’excès, elle ressemblera à une bouillie qui renforce la persistance du nuage, puisque sa densité est alors proche de celle de l’eau.
Un autre mouillage de l’amorce légère pour la friture est une réalisation d’eau pulvérisée pour obtenir des particules peu mouillées.
Faites d’abord gonfler votre mélange avec un peu d’eau, brassez énergiquement puis

laissez reposer quelques minutes. Puis avec une éponge ajoutez un peu d’eau sur l’amorce, éventuellement aidez-vous d’un pulvérisateur. La texture doit ressembler à une petite boulette de neige, les doigts restant marqués.
De temps en temps, ajoutez un peu d’eau avec le pulvérisateur si le mélange à tendance à sécher.
Cette amorce est très efficace sur les poissons méfiants et sur les belles argentées quand elles se tiennent loin de la berge. Vous pouvez aussi ajoutez quelques gouttes d’huile de badiane ou de chènevis.

La mécanique des amorces.
La manière dont les farines « travaillent » est aujourd’hui bien connue, il est donc impératif de les associer correctement pour obtenir une bonne amorce.

La granulométrie de l’amorce pour l’ablette devra être très fine, avec un pouvoir collant nul, une couleur proche des variations du ciel, un parfum sucré et un facteur nutritif très peu gavant.

Et puis « la mouille » des farines assemblées joue un rôle très important dans la tenue de l’amorce.

Pour qu’elle travaille rapidement, il est préférable d’utiliser de l’eau froide et de mouiller progressivement les farines au fur et à mesure de votre partie de pêche sous risque de confectionner une pâtée qui sera inutilisable au bout de quelques heures.


L’amorce fine et dispersante est absolument indispensable.
Si l’amorçage est primordial, il doit être facile, donc inutile de rendre compliqué ce qui est simple.
L’un des éléments essentiels d’une amorce est le pain, soit en mouture un peu grosse pour les poissons de fond, soit en mouture très fine pour les petits poissons et ceux évoluant entre deux eaux. Pour l’ablette la mouture fine est donc recommandée.
Le rythme est également important et de petites quantités se délitant rapidement permettent de ne pas gaver les poissons. Pour bien respecter la quantité d’amorce qu’il convient d’employer, formez une petite pincée d’amorce à l’aide du pouce, de l’index et du majeur. Un bac souple est recommandé pour cet amorçage spécifique.
N’oubliez pas que l’ablette est un poisson de surface et d’entre deux eaux et que l’amorçage doit être précis, à chaque coulée.

amorces

Il est courant de surnommer l'ablette de petit cyprin de «poisson d’argent». Fine et délicate à prendre, l’ablette est l’une des premières prises à la ligne...
LIRE
L'ablette est un petit poisson cypriniforme de 15 cm de long pour un poids de 50 g environ. Sa taille varie de 12 à 25 cm.
Certains spécimens...

LIRE
S’il existait une amorce susceptible de pêcher partout tous les poissons, cela se saurait depuis longtemps.
Par contre les pouvoirs spécifiques...
PECHE

Ce joli petit poisson surnommé «poisson d’argent» est l’une des premières prises à la ligne flottante.
Si sa pêche est facile pour les enfants.
..
LIRE

Toutes les techniques de pêche pour prendre tous les poissons
COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
AMORCE ESCHE APPAT TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS
FACE BOOK coup 1MAX tp

la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale