Depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique independant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps
LOGO
X bannière mer LA PECHE EN MER EST MULTIPLE
En bateau, en kayak de pêche, sur la jetée, sur les rochers, depuis la plage, ou les pieds dans les vagues, la pêche en mer offre une diversité qui n'a d'égale que la diversité et la technicité du matériel.
lire

LES TECHNIQUES DE PECHE
LA VERTICALE

accueil> les techniques de pêche> verticale>
LA verticale

La pêche moderne des carnassiers se pratique de différentes manières selon le profil du parcours, du lac ou de la rivière, du poisson recherché, de la saison et souvent de la teinte de l’eau.
A ceci il ne faut pas oublier d'autres facteurs comme le vent et les zones de calme, les heures de la journée et surtout l’humeur du poisson.
C’est ainsi que le pêcheur embarqué (barque ou float-tub) doit sans cesse s’adapter pour trouver le bon secteur de pêche et la bonne technique du moment et ne pas hésiter à changer de leurres, de technqiue ou de parcours au cours d’une même journée

Pêche moderne embarquée… comment bien débuter
De nombreuses techniques et de nouveaux leurres apparaissent régulièrement à l’occasion des grandes rencontres internationales de la pêche aux carnassiers.
Les pêcheurs modernes n’hésitent pas à franchir le pas et utilisent des embarcations (ou un float-tub) pour traquer, à la verticale, les carnassiers dans leurs repaires.
Ainsi ils pourront recourir à plusieurs tech,niques comme le poisson mort manié, la pêche aux leurres durs ou souples, la pêche à la mouche et à des pêches plus spécifiques comme la pêche au "drop shot", à la "sondée", à la tirette ou à la verticale.

  lire

Explications techniques et détaillées.
La verticale, c’est une présentation, une animation, une façon de conduire sa ligne et de présenter son leurre en le soutenant bien à l’aplomb du bateau. Elle permet de prendre des brochets récalcitrants et des sandres inactifs, ou qui ne répondent pas aux autres techniques.
Elle permet aussi de prendre des poissons, lorsque certains jours d’autres techniques ont échoué, car elle évite souvent «la bredouille». Ce qui marque le plus cette méthode, c’est la différence de touches entre plusieurs animations.
Dans la même journée, les poissons attaquent des leurres immobiles, tout juste décollés du fond de 5 ou 10 cm, sans aucune animation. A d’autres moments, le simple fait de reprendre contact avec le fond est un élément déclencheur de l’attaque. Les animations saccadées conviennent parfaitement quand les carnassiers sont en activité.

Le matériel
La canne doit être courte, 1.80 à 2 mètres, de puissance 14 à 28 grammes.
Un bon exemple est la canne «speed master jigging 180 h».
Pour le moulinet, des petits modèles conviennent parfaitement car en verticale, on ne lance pas ; inutile d’avoir de gros moulinets qui ne font qu’alourdir l’ensemble.
Choisissez des tresses assez fines, 6 ou 8 centièmes, jusqu'à 10 centièmes dans les endroits encombrés.
L’intérêt de ces tresses fines est de couper l’eau plus facilement que celles qui ont un plus gros diamètre.
Un autre avantage, lors de dérives rapides, est que le pêcheur a plus de facilité à garder le leurre bien à l’aplomb du bateau.
Les plombs sabots sont de forts grammages 28g-21g-16g et 12 g pour le plus petit.

 

 

Les leurres souples
Tous les modèles peuvent convenir, certains jours les leurres émettant de grosses vibrations font la différence puis à d’autres moments de la journée, ce sont les modèles émettant de petites vibrations. Parfois encore, ce sont des leurres ne ressemblant à pas grand-chose, comme les « slugs » ou les « finess » avec leurs queues en v.

La couleur des leurres est un élément important dans la pêche à la verticale, tout comme la forme des leurres.
Le blanc et la couleur chartreuse font parties des valeurs sûres. La façon la plus sagace pour trouver la bonne couleur dans la boîte, Sur le même bateau, deux pêcheurs peuvent avoir des résultats complètement différents suivant la couleur employée.

Pour connaître la couleur du moment, il suffit de procéder de la manière suivante : partir avec trois par exemple un blanc, un chartreuse et un marron foncé (ou noir) cela permet de trouver rapidement la tendance de la journée de pêche sans pour autant partir avec une valise de leurres souples.
Quelques tailles, formes et couleurs différentes suffisent pour bien débuter à la pêche verticale


rubriques   BROCHET
lire Les techniques de pêche lire La pêche des carnassiers

RETOUR ACCUEIL LES TECHNIQUES DE PÊCHE LES BONS COINS DE PÊCHE
LES POISSONS DE L'OCEAN LES POISSONS D'EAU DOUCE LES COQUILLAGES ET LES CRUSTACES

FACE BOOK pub 1MAX tp
Le guide pratique de la pêche et des poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légales