Depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique independant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps
LOGO
portrait expert

la peche du GARDON

boutic DETECTEURS DE TOUCHES
Détecteur de premier choix pour de nombreux pêcheurs dont la sensibilité, la maîtrise, la polyvalence et la fiabilité sont les principales exigences. Bonne qualité et super prix !
VOIR
accueil> techniques de pêche> gardon> grande canne>
LA PêCHE DU GARDON A LA CANNE à EMMANCHEMENTS

  LA PECHE DU GARDON A LA GRANDE CANNE
Lorsque des bancs entiers de gardons arrivent sur le coup la pêche semble bien facile…  
Mais lorsque les gardons chipotent, même le pêcheur de concours doute et se pose des questions car malgré son abondance... Monsieur Rutilus chipote !
Voici comment mieux cerner le roi de la pêche au coup !

Le gardon en étang
C’est surtout la composition de l’amorce et la manière d’amorcer qui facilitent la pêche ou au contraire la compliquent.
Si les farines qui composent l’amorce ne sont pas conformes aux nécessités du parcours, c'est-à-dire à la composition du fond, sa profondeur et à la température de l’eau, la pêche est perdue d’avance !
C’est pourquoi il est nécessaire de procéder avec méthode :
D’abord un tapis de terre classique, puis 4 à 6 boules d’amorce avec 350 g de fouillis, puis 2 boules de terre avec 50 gr de fouillis dans lesquelles les poissons viendront donner du nez !
Ensuite, un rappel régulier avec une boule dès que les touches ralentissent ou si la taille des gardons semble diminuer.



Le petit canal non navigable
D’une largeur variant de 15 à 25m, avec un fond souvent vaseux, il représente une pêche intéressante et parfois technique.
Il est aussi sans doute le plus aisé à aborder car ses eaux y sont généralement stagnantes et la pêche se rapproche d’une pêche classique en étang. D’ailleurs les lignes et l’amorce utilisées seront très similaires.
Cherchez les postes à proximité d’herbiers ou de nénuphars et prenez le temps de sonder votre place, sous le scion, puis de gauche à droite de manière à vous faire une idée très précise du fond. Essayez de trouver une petite cassure et pêchez juste après.
Les gardons n’ont pas de peine à fouiller la vase molle de ces petits canaux

Le canal à grand gabarit.
Les courants, les contre-courants, les éclusées, les pentes en escaliers, autant de difficultés à surmonter pour les pêcheurs de gardons.
Prenez un grand soin à sonder votre place. Souvent profond dès la bordure, les gardons s’abriteront ici du passage incessant des bateaux, aussi un coup entre 4 et 6m est souvent payant.
L’aspect mécanique de votre amorce sera primordial et pour résister aux éclusées. Préférez un mélange lourd et surmouillé, les particules ainsi gorgées d’eau seront peu volatiles et maintiendront les beaux gardons sur votre coup.
Après le passage d’une grosse péniche, revenez sur votre coup de bordure, là où les poissons se seront réfugiés et rappelez trois à cinq boulettes riches en fouillis sur le coup du large.
En étang ou en canal, la tenue de ligne (et sa finesse) est le point primordial pour espérer prendre des gardons.
  pêche du gardon à pesacalis


Pêche du gardon à la grande canne
Les pêches du gardon sont essentiellement des pêches fines.
Les pêcheurs sont passés maîtres dans les diverses techniques de pêche au coup, dont la pêche au blé et au chènevis.
Néanmoins, l’asticot, le pinkie et le maïs sont aussi des pêches bien sympathiques.
Dans la pratique de la pêche à la canne, quelle soit télescopique ou à emmanchements, le nylon du corps de ligne dépasse rarement les 12/°°.
En étang, plus les eaux sont chaudes, plus la pêche est rapide : moins la forme du flotteur est fusiforme et plus la plombée est groupée.
Le bas de ligne ne doit pas dépasser le 10/°° pour que la présentation de l’hameçon (et de l’appât) soit très fluide.
Il est parfois nécessaire de descendre jusqu’à des nylons extrêmement fins pour ce BDL. Un nylon de 6 /°° pour un hameçon de N°26 supportant un minuscule ver de vase est courant !...
Pour les très beaux gardons de fond, il peut paraître incongru au néophyte d’utiliser des lignes très fortes… et pourtant...

  gardon lac


Ainsi un 14/°° sur une ligne montée en direct, pour un hameçon de 14 esché d’un grain de maïs, est souvent la ligne type adaptée pour une pêche rapide à la télescopique, l’emmanchement étant superflu sur des poissons mordeurs rassemblés en bancs compacts.L’observation de la prise de l’appât par le gardon est une vraie mine d’or de connaissances. Il saisit l’appât de bas en haut et recrache immédiatement celui-ci si la moindre anomalie lui suggère un doute.
Ceci implique que le flotteur retransmette la plus petite aspiration, la plus petite succion. Il est donc totalement faux de lancer à un pêcheur de gardons « alors, ça mord ? » ; il serait plus correct de dire « alors ça aspire ? »…
Quand le gardon aspire l’appât, le montage de la ligne doit transmettre la moindre sollicitation au flotteur.
Elle doit impérativement permettre de visualiser s’il s’agit d’une aspiration vers le fond, vers le côté et parfois même vers le haut.
Si la plombée est mal disposée, le pêcheur ne verra jamais la touche, sauf si elle est franche quand le poisson veut se « suicider » !

Les vibrations.
Une vibration de la ligne peut effrayer le gardon.
Elle peut être celle d’une mauvaise disposition des cendrées, mais aussi celle d’un courant, même infime.
Bon nombre de pêcheurs ne comprennent pas pourquoi le voisin, qui possède la même amorce et le même flotteur dans le même grammage, fait une belle pêche continue alors que lui ne « voit rien venir » ou arrive de temps en temps à faire un gardon de « raccroc ».
Il s’agit très souvent et uniquement de la réalisation de la plombée qui est mal disposée
.

Conseils d'expert
Si l’amorçage est primordial, la tenue de ligne est très importante car si tous les pêcheurs arrivent à attirer les poissons « sur le coup », ensuite faut-il savoir les tromper pour les prendre. C’est là que réside le savoir-faire des bons pêcheurs qui savent s’adapter aux circonstances de pêche, c'est-à-dire aux toquades passagères des poissons et à leurs humeurs changeantes.

 

voir

gardon
  amorces   lire   albert bouvier
Identification du gardon
Le gardon aime les lacs, les cours d'eaux à faible courant et les eaux rapides. Il supporte toutes les températures et les taux d'oxygénation relativement faibles.
lire
  Les amorces pour le gardon
Le gardon est le poisson préféré des pêcheurs au coup pour les rassembler "un coup".
La fabrication d’une amorce n’est pourtant pas si compliquée que cela.

lire
  Amorces pour l'étang
La réussite d’une sortie en étang pour prendre des gardons et faire une belle bourriche, demande une préparation soignée des lignes, mais aussi un choix tactique bien particulier...
lire
  L'univers du gardon
Voici le poisson blanc par excellence, le gardon, poisson roi des pêcheurs à la ligne.
Il est vrai que sa présence dans les eaux françaises est la plus subtile, aussi voici comment ...
lire

lire   gardon   anglaise   bolognaise
Montage pour le gardon
Dans les canaux navigables, de 20 à 30 mètres de large, les poissons se tiennent plutôt au milieu du canal, que naviguent ou pas des péniches.
LE GARDON

  le gardon - l'anglaise au coulissant
Dès l’arrivée du printemps, dans les étangs peu profonds, les gardons sont actifs et se tiennent dans les fonds.
Puis, avec les beaux jours, les...
lire
  le gardon - l'anglaise fixe
Dès l’arrivée du printemps, dans les étangs peu profonds, les gardons sont actifs et se tiennent dans les fonds.
Puis, avec les beaux jours, les gardons remonteront vers la...
lire
  le gardon à la bolognaise
La pêche à la bolognaise se pratique avec une canne télescopique de 5 à 8 mètres munie d’un moulinet du type « pêche à l’anglaise ». La pêche du gardon étant en général
lire

gardon   benjamin pages   peche du gardon   david

le gardon à la grande canne
Lorsque des bancs entiers de gardons arrivent sur le coup la pêche semble bien facile…
Mais lorsque les gardons chipotent, même le pêcheur de concours doute et se pose...
lire

  le gardon en canal
Canal du Midi, de Bourgogne, d’Orléans, du Blavet ou encore de la Deule, autant de canaux navigables ou non, qui constituent aujourd’hui en France un réseau fluvial aussi... lire
  le gardon en hiver
La pêche au coup ne s’improvise pas et si l’amorçage permet de faire venir les poissons blancs sur le coup, c’est toujours le montage de ligne qui sera l’élément déterminant pour...
lire
  le gardon en rivière
On associe systématiquement le flotteur plat aux pêches de gros poissons en rivières car son utilisation s’avère souvent supérieure à un flotteur classique. Cette technique...
lire
             
pla   gardon   feeder   épuisette
le gardon au flotteur plat
On associe systématiquement le flotteur plat aux pêches de gros poissons en rivières car son utilisation s’avère souvent supérieure à un flotteur classique. Cette technique ...
lire
  le gardon des débutants
Qui n’a jamais succombé à une « bonne friture de gardons » ?
Voilà bien un sujet sur lequel tout le monde se plaît à être d’accord autour de la table et d’une boisson bien fraîche...

lire
 

le gardon au feeder
Notre beau pays possède de nombreux petits canaux dont l'intérêt halieutique est indéniable et pourtant ceux-ci ne sont que peu fréquentés par les pêcheurs au feeder. Ceci peut
lire

  le gardon suivant les saisons
Recherchez  les zones peu profondes... L’appel irrésistible des asticots frondés est plus rentable que des boules de farines, trop sonores, qui les feront fuir vers d’autres lieux...
lire

stick gardon
le gardon au stick
En France, nombreux sont ces biefs au courant vif et peu profonds, ressemblant à s’y méprendre à des rivières à truites. Leurs eaux claires et bien oxygénées sont des lieuxs lire

RETOUR ACCUEIL LES TECHNIQUES DE PÊCHE LES BONS COINS DE PÊCHE
LES POISSONS DE L'OCEAN LES POISSONS D'EAU DOUCE LES COQUILLAGES ET LES CRUSTACES

FACE BOOK
boutique
1MAX
tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL

page légales