depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site officiel de Daniel LAURENT - auteur halieutique indépendant
bandeau
daniel EXPERT

LA CHAÎNE ALIMENTAIRE
NOEUDS Le matériel de pêche présente la particularité d'être spécifique et les combinaisons infinies, selon le poisson recherché et la technique privilégiée, ce qui peut rendre la pêche complexe de prime abord. Vous trouvez sur cette boutique pour pratiquer la pêche, sous toutes ses formes, en eau douce comme en mer.  
voir
accueil> chaîne-alimentaire>
LA CHAINE ALIMENTAIRE
LA FAUNE PISCICOLE, LES MANGEURS DE LA CHAINE ALIMENTAIRE
Plancton, invertébrés, insectes, crustacés,ou poissons... l'activité alimentaire de la faune piscicole est d'une variété impressionnante. Dans leur milieu de prédilection, lorsqu'il est en bonne santé, les poissons trouvent leur nourriture sous de multiples formes. Rares sont les végétariens et les piscivores stricts. Beaucoup de poissons, opportunistes, mangent un peu de tout.

cahine   Les animaux et les plantes dépendent les uns des autres

- les plantes se développent grâce à la lumière solaire et aux divers éléments de l'eau.

- les invertébrés se nourrissent du phytoplancton

- les poissons mangent les invertébrés ou les plantes

- les carnassiers éliminent les poissons malades

- tous les poissons sont la proie de certains oiseaux comme le héron et le cormoran.

plancton   LE PLANCTON
On distingue le phytoplancton, constitué de végétaux (algues, diatomées...) et le zooplancton, constitué d'animalcules (daphnies, copépodes, ostracodes) tous ces organismes servant principalement à la nourriture des alevins dans les premières semaines de leur vie.
Le plancton est la base de la chaîne alimentaire.
La richesse piscicole d'une rivière ou d'un plan d'eau dépend directement de son abondance.
LES VERS
Contrairement à une idée très répandue chez les pêcheurs, les poissons consomment assez peu de lombrics qui sont des vers.... de terre !
Ce sont les vers oligochètes comme les tubifex que les espèces fouisseuses (brèmes, barbeaux, carpes tanches) qui sont le repas ordinaires des cyprins puisque vers... d'eau douce.
Même schéma en eau marine. D'autre part, les vers de vase, ( larves de moustiques) et les sangsue qui constituent l'ordinaire de nombreux poissons
.

bivalve   LES MOLLUSQUES
Souvent méconnus des pêcheurs, qui ne les utilisent guère comme appâts, les mollusques aquatiques sont pourtant très appréciés des poissons, notamment les escargots d'eau (limnés)
Ils sont bien représentés dans les plans d'eau riches en végétation.
Autres mollusques très répandus, y compris en rivière : les anodontes ou moules d'eau douce.
Les poissons ne ne se bousculent pas pour en manger. Seul le silure à une dentition bien équipée pour s'y intéresser.


LES CRUSTACES
Il y a les écrevisses mais aussi les gammares surnommées crevettes d'eau douce. Cette dernière, consommée en abondance par la truite, lui donne une chair couleur saumonée. La présence de gammares un bon signe de santé globale, mais peut indiquer un milieu de qualité médiocre si d'autres espèces plus exigeantes ne sont pas présentes.

LIBELLULE   LES RONGEURS, OISEAUX ET BATRACIENS
Ce n'est pas une légende, le silure, le brochet, le black-bass, l'aspe, le sandre ou le huchon s'en nourrissent bel et bien. en choisissant la taille de leurs proies en proportion à la leur bien entendu.

LES INSECTES
Nombreux et variés, les insectes aquatiques sont la principale nourriture des poissons en eau douce. Les perles, les demoiselles, les éphémères, les trichoptère sont les principaux d'entre eux, inféodés au milieu aquatique dans lequel ils ont passés de longs mois à l'état larvaire.
Ce sont eux qui servent de modèles aux mouches artificielles des pêcheurs au fouet.
D'autres espèces ne s'éloignent jamais de l'eau: les dytiques, le nèmes, les notonectes...
Enfin à la belle saison, beaucoup d'insectes terrestres tombés à l'eau, sont une aubaine pour la truite ou le chevesne: fourmis, grillons, sauterelles

alevins   LES PETITS ALEVINS
Voici une nourriture bien tentante...
Beaucoup de poissons mangent les oeufs de poissons !
Il faut dire qu'au printemps et au début de l'été, lorsque la reproduction bat son plein, il y a des oeufs partout dans la rivière et l'étang.
Les petits alevins sont aussi une nourriture tentante, y compris pour les salmonidés et les poissons blancs.
Enfin les grands prédateurs que sont les carnassiers, situés au sommet de la chaîne alimentaire des milieux aquatiques, chassent les poissons adultes, souvent dans des bancs qui passent, s'attaquant d'abord aux faibles sujets.

voir

cirus   PARCOURS   nage
LES INFLUENCES METEOROLOGIQUES
Les influences du soleil et de lune influent considérablement sur les comportements alimentaires de tous les poissons.
Ceci est d’autant plus vrai que le pêcheur en eau douce est invité à consulter les « tables
LIRE
  LES PARCOURS DE PÊCHE
De la source à la mer, la rivière change et ses poissons aussi. Même si beaucoup d'espèces sont dotées d'une grande capacité d'adaptation, la plupart ne prospèrent vraiment que dans un lit, des berges et ...
LIRE

 

LA NAGE DES POISSONS
Certains poissons ondulent, d'autres ont une nage continue, certains ont une nage filée, et quelques'uns sautent ! De la lamproie primitive au féroce brochet carnivore, faites connaissance avec eux...
lire



voir

RETOUR ACCUEIL TABLES SOLUNAIRES POISSONS D'EAU DOUCE POISSONS DE L'OCEAN POISSONS DE GUYANE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
ACTUALITES CALENDRIERS AMORCES - APPÂTS MONTAGE DE LIGNES TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS RECETTES CULINAIRES
FACE BOOK
alementaire
1MAX
tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL

page légale
s