Depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique independant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps
LOGO
daniel expert

LA PÊCHE A LA MOUCHE

TRUITE Dès l’ouverture la pêche de la truite attire sur le bord des ruisseaux, des torrents et des rivières, les inconditionnels de dame fario. Pêche de la truite aux appâts naturels, au toc, au vairon manié ou au lancer, aux leurres, à l’ultra léger au buldo ou même au posé en étang ou à lus ! 
voir
index > montages> montage truite> truite mouche ><

les montages pour la pêche à la mouche

montage-truite-mouche-seche-petite-riviere   trrain de mouches noyées

Lorsque le pêcheur à la mouche parcourt les petites rivières aux eaux courantes, les truites sont moins sollicitées, donc moins méfiantes, que dans les parcours aux eaux lentes.
Même si vous devez être prudent dans votre approche, ici la surface de l'eau n'est pas vraiment calme, lisse et vous passerez plus facilement inaperçue que sur un plat où le moindre mouvement extérieur devient suspect. Utilisez des mouches qui flottent haut sur l’eau ou des sedges en cul de canard.

 

L'alimentation de la truite se compose à plus de 80% de nourriture noyée, c’est donc sous le surface de l’eau qu’il est plus facile de la tromper, contrairement aux idées reçues. La mouche « sèche » est surtout valable au moment des éclosions. Utilisez trois mouches en hackles souples, pas trop fournis et dans des coloris classiques. Il est également préférable de choisir une soie flottante ou très peu plongeante sachant que seul le BDL sera sous l’eau. Si la rivière est profonde utilisez une soie légèrement plus lourde.


montage truite émergente de moyenne rivière  

Certaines rivières, dites de moyennes montagnes, offrent  la particularité de posséder un courant  aux visages variés avec  des accélérations et des calmes plus ou moins importants. Ces rivières ont des postes d’affût et d’alimentation très nombreux mais le dépôt de la mouche doit être souple et précis. Le contrôle de dérive devra être parfait pour éviter un dragage qui fera fuir la belle mouchetée. Préférez une émergente en cul de canard mais un sedge à plat dont le corps est bien dégagé peut aussi donner de bons résultats...

 

Lorsque le courant de la rivière est lent, puissant, la truite prend le temps de vérifier tranquillement ce qu’elle va avaler... elle prend son temps. Parfois elle refuse simplement d’attaquer, mue par un instinct de conservation provoqué par une grande méfiance. De ce fait la présentation de la mouche devra être absolument irréprochable, la main du moucheur ferme et habile. Suivant l’activité en surface le choix de la mouche sera guidé par l’observation et si vous peinez à choisir, optez pour un sedge ou une émergente.


chironomes   mouche
Les mouches noyées et les chironomes
Sous les vocables mouches noyées, on englobe aussi bien des imitations d’insectes noyés charriés par le courant que des représentations de larves aquatiques ou de crustacés.
Nettement moins étoffées que les mouches sèches, beaucoup de noyées présentent l’inclinaison caractéristique des hackles ou des fibres de plumes, qui leur assure un bon comportement dans l’eau. Il est judicieux de pêcher avec deux mouches différentes, pour tester deux possibilités à la fois.
La mouche « de pointe » est fixée à l’extrémité du bas de ligne, tandis que la mouche «sauteuse» est montée en potence avant, ce qui permet de faire pêcher une mouche au niveau de la surface et l’autre plus en profondeur.

Les nymphes
Très en vogue aujourd’hui la pêche à la nymphe consiste à faire évoluer des imitations de larves, aux différents stades de la nymphose, soit près du fond, soit dans la pellicule située juste sous la surface. Le matériel pour pêcher à la nymphe est identique à celui de la mouche sèche à l’exception de la soie qui sera plongeante.
Cette technique requiert beaucoup d’observation et une approche des plus feutrées, car la pratique à courte distance est souvent payante. La nymphe « à vue », qui s’adresse aux poissons prenant les nymphes juste avant l’éclosion, réclame une grande acuité visuelle et beaucoup de calme de la part du pêcheur, qui doit s’évertuer à repérer la prise de sa nymphe par un poisson et ferrer de suite.

la pêche des salmonidés   la pêche à la mouche   les techniques de pêche

lire

lire

lire

coquillages   poisson d'eau docue   poissons de la mer
Les coquillages sont des "coquilles" dures qui recouvrent, protègent et enferment des animaux marins à chair molle, nommés mollusques. Lorsqu'il meurt, sa coquille est ballotée par les vagues et vient s'échouer sur la plage avant de devenir une poudre fine...
lire
  La pêche des carnassiers, de la truite et des poissons blancs passionnent depuis des siècles les pêcheurs. Autrefois nécessité amlimentaire, elle est devenue ceuillette au siècle dernier et passion aujourd'hui : celle de tenter d'être plus malin que le poisson...
lire
  Les embruns, le ressac, les marées, les chutes dans les rochers, la puissance des poissons combattus voilà ce qui attends le pêcheur du bord de mer. Ceci exige une connaissance du milieu marin côtier mais surtout celle des poissons espérés...
lire

FACE BOOK pub 1MAX tp
Le guide pratique de la pêche et des poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légales