depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique indépendant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps
naviguez tranquille - vous n'êtes pas pisté - ce site n'utilise pas de cookies pour connaître vos centres d'intérêts
daniel EXPERT

LA MORUE

tellinier LE TELLINIER
Le tellinier est une sorte de chalut manuel qui râcle le fond sableux pour en extraire les tellines et autres petits coquillages. Vous trouverez plusieurs modèles, dont certains avec un réceptacle métallique en inox ou avec un filet .
tellinier
accueil> répertoire eau douce > morue>>
Les poissons d'eau douce
A B C D E F G H-I J-K L M N O P-Q R S T U-V-W-X-Y-Z
DESCRIPTION De la morue
RUBRIQUES
fiche d'identification
dossiers imbriqués
poissons d'eau douce
poissons de l'océan
coquillages et crustacés
techniques de pêche
amorces et appâts
montages de lignes
bons coins de pêche
calendriers
tables solunaires
environnement
actualités
recettes culinaires
cabillaud à la bière
cabillaud aux cocos
retour accueil
 
CLASSIFICATION
Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Actinopterygii
Ordre : Cypriniformes
Famille : Gadidae
Genre : Gadus
Nom scientifique : Gadus morhua
  CARACTERISTIQUES
Poids moyen : 5 à 10 kg
Taille moyenne : 50 cm
Prise record : 45kg/1.80m
Durée de vie : 20 ans

morue

OBSERVATIONS
Ce poisson que l’on appelle plus communément « cabillaud » est très courant dans les eaux du Nord Ouest de la France, entre la mer d’Iroise et le Pas de Calais. Le roi des cabillauds, le skrei, est originaire de la mer de Barents et il atteint les côtes norvégiennes en hiver. La morue possède un  corps de forme oblongue de coloration beige à brun, quelquefois jaune à rougeâtre. Le corps est tacheté et possède de petites écailles. Le dos est couvert de points sombres et la ligne latérale est claire et visible. Comme tous les gadidés il possède trois nageoires dorsales et deux anales. La nageoire caudale tronquée
morue
   

Avec sa grosse tête la morue peut difficilement être confondue avec les autres poissons de mer. Sa bouche est béante, présente de petites dents et le bord postérieur atteint le tiers de l'œil. On remarque facilement son museau,  relativement allongé, légèrement proéminent, de forme conique et obtuse portant un petit barbillon sous le menton.
C’est un poisson qui vit en bancs denses le jour mais qui devient solitaire la nuit. Au moment de la reproduction, la morue migre en mer du Nord entre février et avril dans des eaux entre 4 et 6 °C.  Le mâle « parle » à la femelle pour stimuler la ponte. La femelle peut pondre 2,5 millions d’œufs par tranche de 5 kg de son poids jusqu’à 9 millions d’œufs dans des eaux dont la profondeur va de 50 à 150 m. Ensuite les morues migrent, parfois même sur de longues distances.

   

La morue franche est un animal très vorace qui est décrit comme une opportuniste car elle est capable de se nourrir de tout ce qu'elle peut capturer. Au stade larvaire, elle se nourrit de zooplancton. Ensuite a tendance à stationner sur le fond à la recherche de nourriture : invertébrés benthiques, notamment isopodes, petits poissons et œufs de poissons. Les spécimens dont la taille ne dépasse pas 50 cm environ se nourrissent de divers crustacés, de larves de poissons et de mollusques.
Si la morue vit sur le fond, elle peut attaquer ses proies (le hareng, le capelan, le lançon, les sébastes et d'autres poissons jusqu’en surface
La morue franche est la principale espèce commerciale du nord-ouest de l'Atlantique et constitue probablement l'espèce de pêche commerciale la plus importante du monde.
Le saviez-vous : les œufs de la morue sont consommés sous l’appellation de « tamara ».


voir

coquillages   poisson d'eau docue   poissons de la mer
Les coquillages sont des "coquilles" dures qui recouvrent, protègent et enferment des animaux marins à chair molle, nommés mollusques. Lorsqu'il meurt, sa coquille est ballotée par les vagues et vient s'échouer sur la plage avant de devenir une poudre fine...
lire
  La pêche des carnassiers, de la truite et des poissons blancs passionnent depuis des siècles les pêcheurs. Autrefois nécessité amlimentaire, elle est devenue ceuillette au siècle dernier et passion aujourd'hui : celle de tenter d'être plus malin que le poisson...
lire
  Les embruns, le ressac, les marées, les chutes dans les rochers, la puissance des poissons combattus voilà ce qui attends le pêcheur du bord de mer. Ceci exige une connaissance du milieu marin côtier mais surtout celle des poissons espérés...
lire

pêche côtière   voir

LA PÊCHE CÔTIÈRE
Selon la géologie des lieux, le relief, les courants et les marées, on distingue de nombreuses faciès littoraux se prêtant à diverses techniques de pêche côtières. Les falaises crayeuse, granitiques, les côtes rocheuses ou sableuses abritent un grand nombre de poissons marins qui attirent de nombreux pêcheurs amateurs.
lire

LA PÊCHE A PIEDS DU BORD DE MER
La pêche à pieds est une activité qui souvent permet aux habitants des régions côtières d'améliorer le menu ordinaire et pour les pêcheurs occasionnels, comme les vacanciers, un passe-temps, une distraction, une découverte et parfois une nouvelle passion favorisant une activité physique bienfaisante...
voir


FACE BOOK pêche a pieds 1MAX tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL

page légale