depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique indépendant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps
naviguez tranquille - vous n'êtes pas pisté - ce site n'utilise pas de cookies pour connaître vos centres d'intérêts
LOGO
daniel EXPERT

LA TRUITE FARIO

PUB

BOITES A MOUCHES
Véritables boîtes aux trésors, la boîte à mouche ne peux être achetée au hazard. Alu, plastique, flottante, waterproof etc votre modèle est dans cette boutique très spécialisée
boutique

accueil> répertoire eau douce > truite fario>
Les poissons d'eau douce
A B C D E F G H-I J-K L M N O P-Q R S T U-V-W-X-Y-Z
description de la truite fario
RUBRIQUES
fiche d'identification
le bel inventaire des truites en images
dossiers imbriqués
poissons d'eau douce
poissons de l'océan
coquillages et crustacés
techniques de pêche
les techniques de pêche pour la truite
la pêche à la mouche
truite arc-en-ciel - l'anglaise
truite arc-en-ciel mouche de saison
truite fario - appâts naturels
truite fario - suivant la météo
truite fario - le toc pyrénéen
truite à la mouche - le coup du soir
truite à la mouche sèche
truite au toc - les lignes et appats
truite au ver à rouler
amorces et appâts
les esches pour la truite
montages de lignes
les montages pour la truite
truite - l'anglaise
truite - le vairon à l'anglaise
truite - la bombette
truite - le buldo
truite - la plombée catherine
truite - la cuiller plombée
truite - la grande coulée
truite - l'indicateur de touche
truite - le leurre souple
truite - la nymphe
truite - la mouche sèche
truite - le streamer
truite - eschages pour le toc
truite - plombée pour le toc
truite - toc plombée progressive
truite - le rigoletto
truite - toc au ver
truite - ver posé au fond
truite - le ver à rouler
truite - vairon casqué
truite - vairon mort manié
bons coins de pêche
calendriers
tables solunaires
environnement
actualités
recettes culinaires
retour accueil
 

CLASSIFICATION
Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Actinopterygii
Ordre : Salmoniformes
Famille : Salmonidae
Nom vernaculaire : Truite fario
Nom scientifique : Salmo trutta fario

Fiche d'informations de l'ONEMA>>

  CARACTERISTIQUES
Poids moyen : 300 à 500 gr
- 90 cl pour 10 kg en grand lac
Poids gros : 4 à 5 kg
Prise record :16 kilos
Tailles moyennes : 25 à 40 cm
Taille record : 1 mètre 06
Durée de vie :
- 4 à 6 ans en rivière
- 10 ans en lac d’altitude
FARIO
       
OBSERVATIONS
Suivant son milieu, la truite sauvage a une robe très variable, mais la fario est plutôt brune avec des tâches noires et rouges éparses, et ce, selon les géniteurs.
Elle possède une nageoire adipeuse « inutile » entre la nageoire dorsale et la caudale.
La nageoire dorsale se compose de 3 à 4 rayons simples et de 9 à 11 rayons branchus, l'anale de 3 rayons simples et de 7 à 9 rayons divisés ; chez les jeunes, la caudale est fourchue, alors qu'elle est parfois complètement découpée chez les individus adultes.
La tête est effilée, forte et possède une mâchoire puissante.
Son dos est d’un joli noir ou bleu nuit.
La truite fario le « graal » de tous les pêcheurs qui courent les rivières pour la débusquer au toc, au lancer ou la mouche.
eric langlumé
   
DESCRIPTION
La truite fario est susceptible de vivre aussi bien dans les torrents que dans les lacs de haute altitude, dès qu'il y a suffisamment d'oxygène dissout dans une eau fraîche inférieure à 16°c.Poisson libre des eaux fraîches et pures de 1ère catégorie, elle devient de plus en plus issue des piscicultures ce qui enlève du rêve à la réalité, car la différence avec l'arc en ciel devient infime dans ces conditions. La fario est un poisson carnivore qui se nourrit d'invertébrés, de larves, d'insectes et de petits poissons. En action de pêche, pour la trouver, on parle de "poste". Elle se tient derrière une roche, une pierre, une racine, une pile de pont pour ne pas se fatiguer et guette toutes les proies qui passent à sa portée.
La fario, comme l'arc en ciel, fait l'objet d'un nombre de prises limitées ainsi que d'une maille minimum.
truite
 
DISTRIBUTION
Salmo Trutta en nom savant, la truite fario, en nom populaire, est le poisson typique des espèces sauvages et autochtones de nos régions.
Espèce sédentaire qui aime les eaux froides et surtout bien oxygénée, la truite peut atteindre rapidement des tailles imposantes qui font rêver les amateurs. On note assez souvent des prises exceptionnelles de truites dépassant les 50 cm !!! Poisson carnassier, méfiant et solitaire, la truite se cache sous les rochers à l’affût de prises animales (vers, insectes, crustacés ou petits poissons).
La truite fario est la truite autochtone de nos rivières françaises. Elle y vit dans les eaux froides et bien oxygénées, dans tous les secteurs amonts des rivières, que les torrents et les lacs de montagne.
Elle est présente dans toute l’Europe Centrale  depuis la Norvège jusqu’à l’Océan Arctique. Elle se limite néanmoins à l’ouest de l’Islande dans l’Atlantique nord

Les postes de vie
Dans une rivière, les truites se partagent l'espace en fonction du potentiel de nourriture qu'il offre.
Les plus gros sujets s'attribuent généralement les postes les plus riches en nourriture.
La truite fario n’aime pas les longs déplacements pour s’alimenter aussi se tient-elle généralement sur un poste lui permettant de se nourrir facilement qui sera proche de son poste de repos. Différentes techniques peuvent être utilisées, mais c’est bien évidemment la mouche sèche qui permet à l’amateur éclairé de prendre du plaisir dans la lutte.
La truite est carnassière et préfère les insectes (mouches, sauterelles, libellules etc..) et les larves aux beaux jours (portefaix, petite bête, patraque) le ver de berge lorsqu’il pleut, le lombric, la teigne et le vairon par tous les temps.

jean guidolin
 
truite fario BIOLOGIE
La truite fario ne peut vivre et se reproduire que dans les eaux très oxygénées où la température de dépasse pas 18° c. Ne supporant pas les eaux polluées, elle est un excellent indicateur de qualité des eaux.
On distingue un second orifice sous le ventre « le péritonéal » d’où s’échappent les œufs. La période de frai s’effectue suivant l’état des eaux d’octobre à fin décembre, parfois jusqu’au début de janvier (1000 à 2000 œufs par kilo de son poids).
   
REPRODUCTION DE LA TRUITE
Dans son milieu naturel, les truites sont généralement matures à deux ans pour les mâles et trois ans pour les femelles.
Etant donné les efforts énormes produits par les femelles lors de cette reproduction (une truite de 30 cm remue environ une brouette de graviers), les blessures sont souvent nombreuses et profondes et avec les eaux froides elles s'infestent très rapidement.

Donc une truite ne peut se reproduire que deux ou trois fois et il est fréquent de trouver de très grosses truites stériles.
D'autre part, il ne faut pas oublier que la truite est un carnassier et qu'elle consomme une grande quantité de poissons et notamment de truitelles, voire même des truites adultes.
Ainsi une truite de 5 kilos est la seule habitante sur 100 mères carrés environ.
Tout autre poisson qui vient sur son territoire est irrémédiablement chassé ou mangé.

La truite sauvage a une fécondité assez faible et seule une sélection attentive de géniteurs sains, permet de rempissoner les rivières de poissons de souche.
truite

boutis   noeud   boutis
boutic Montages truite retour Montages et les noeuds bout Technique pêche à la truite

pub

coquillages   poisson d'eau docue   poissons de la mer
Les coquillages sont des "coquilles" dures qui recouvrent, protègent et enferment des animaux marins à chair molle, nommés mollusques. Lorsqu'il meurt, sa coquille est ballotée par les vagues et vient s'échouer sur la plage avant de devenir une poudre fine...
lire
  La pêche des carnassiers, de la truite et des poissons blancs passionnent depuis des siècles les pêcheurs. Autrefois nécessité amlimentaire, elle est devenue ceuillette au siècle dernier et passion aujourd'hui : celle de tenter d'être plus malin que le poisson...
lire
  Les embruns, le ressac, les marées, les chutes dans les rochers, la puissance des poissons combattus voilà ce qui attends le pêcheur du bord de mer. Ceci exige une connaissance du milieu marin côtier mais surtout celle des poissons espérés...
lire

pêche côtière   voir

LA PÊCHE CÔTIÈRE
Selon la géologie des lieux, le relief, les courants et les marées, on distingue de nombreuses faciès littoraux se prêtant à diverses techniques de pêche côtières. Les falaises crayeuse, granitiques, les côtes rocheuses ou sableuses abritent un grand nombre de poissons marins qui attirent de nombreux pêcheurs amateurs.
lire

LA PÊCHE A PIEDS DU BORD DE MER
La pêche à pieds est une activité qui souvent permet aux habitants des régions côtières d'améliorer le menu ordinaire et pour les pêcheurs occasionnels, comme les vacanciers, un passe-temps, une distraction, une découverte et parfois une nouvelle passion favorisant une activité physique bienfaisante...
voir


FACE BOOK pêche a pieds 1MAX tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL

page légale