depuis le 1 er janvier 2006 vous êtes sur le site de Daniel LAURENT - auteur halieutique indépendant - moniteur guide de pêche breveté multi-pêches - éducateur sportif BP Jeps
naviguez tranquille - vous n'êtes pas pisté - ce site n'utilise pas de cookies pour connaître vos centres d'intérêts
daniel EXPERT

LA CARPE COMMUNE

c ABRI ET COUCHAGE
Difficile de dormir à la belle étoile pour une longue cession. Dans la boutique vous trouverez tout le matériel nécessaire à la pêche de nuit
boutique carpe
accueil> répertoire eau douce > carpe commune>>
Les poissons d'eau douce
A B C D E F G H-I J-K L M N O P-Q R S T U-V-W-X-Y-Z
description de la carpe commune

RUBRIQUES
fiche d'identification
dossiers imbriqués
poissons d'eau douce
poissons de l'océan
coquillages et crustacés
techniques de pêche
pêche "la carpe à l'ancienne"
pêche de la carpe à l'anglaise
pêche de la carpe au feeder
pêche de la carpe au coup
pêche pratique de la carpe
amorces et appâts
amorces pour la carpe
les pellets
les bouillettes
montages de lignes
les montages pour la carpe
montage anti-emmêleur
montage au cheveu
montage pour la bouillette
bons coins de pêche
calendriers
tables solunaires
environnement
actualités
recettes culinaires
retour accueil
  CLASSIFICATION
Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Actinopterygii
Ordre : Cypriniformes
Famille : Cyprinidae
Nom scientifique: Cyprinidus carpio

  IDENTIFICATION
Poids moyen : 10 à 25 kg
Taille moyenne : 50 à 60 cm
Poids record : 44 kg
Taille maximale : 110 cm
Durée de vie : 20 ans

carpe commune
  • PRESENTATION
    La carpe possède un corps allongé, comprimé latéralement et couvert de grosses écailles cycloïdes, dont 35-40 écailles le long de la ligne latérale qui est bien visible.
    Sa couleur change suivant ses lieux d’habitation mais sa teinte générale varie du brun clair au doré avec un dos brun grisâtre.
    La carpe ne possède pas d'écailles sur sa tête.
    Sa bouche est protractile, épaisse et charnue est elle pourvue de quatre barbillons (2 courts et 2 longs) qui lui permettent de trouver et de sélectionner sa nourriture sur le fond.
    La carpe est un poisson omnivore et elle utilise ses sens développés de lodorat et du goût pour se nourrir.
    Sa nourriture naturelle est principalement constituée de crustacés, de vers, de larves d'insectes, de protozoaires, de petits mollusques et de matières végétales comme les algues et les graines de plantes aquatiques.
CARPETTES
 
  • OBSERVATIONS
    Corps ovalaire, allongé et aplati latéralement. Le corps de la carpe commune est de forme allongée. Le dos est brunâtre, vert olivâtre ou légèrement bleuâtre. Les flancs ont des reflets jaunâtres, dorés ou cuivrés, le ventre plutôt blanchâtre.
    Elle est de couleur jaune sur l'abdomen avec des flancs dorés.
    La nageoire dorsale est grande et elle présente, comme l'anale, un gros rayon épais, dentelé en petites dents de scie.
    Bord de la nageoire dorsale échancré.
    Les nageoires caudales et dorsales sont parfois violacées, l'anale et les ventrales souvent rougeâtres ou brun rouge. Grandes écailles de 33 à 40 le long de la ligne latérale, solides.
    Tête forte, grosse, obtuse, les yeux sont petits. Sa bouche protractile porte 4 barbillons (2 longs et 2 courts). à la lèvre supérieure, les plus grands aux angles de la commissure des lèvres.Cette carpe semble atteindre l'âge de 15 à 20 ans

    CARACTERISTIQUES
    Avec ses formes massives, fortes et son dos arqué, la carpe commune donne une impression de puissance. Symbole du courage, de la persévérance et de victoires jamais consommées, la carpe est devenue un poisson très apprécié par les pêcheurs au coup.
    Sa pêche moderne oblige les adeptes de cette technique à s’équiper de matériels spécifiques et à imaginer de multiples astuces pour leurrer ce poisson devenu l’un des cyprins les plus subtils de la pêche au coup.

carpe sur le vistre
  • ALIMENTATION
    Largement présente dans les milieux lentiques riches en végétation aquatique, elle tolère une faible oxygénation de l’eau. Elle est présente dans la partie aval des cours d’eau, depuis les embouchures saumâtres jusqu’à la zone à barbeau. C’est une espèce omnivore consommant une large proportion d’invertébrés. Sa nourriture est constituée de larves, crustacés, insectes aquatiques, vers, frai de poissons, pousses tendres, bourgeons, graines de végétaux aquatiques etc...
    En fouillant le fond, ce poisson se signale par des bulles linéaires qui marquent la surface. Suivant les saisons, elle se nourrit de fruits tombés des arbres, mais elle peut s’arrêter dans un herbier pour se nourrir d’escargots d’eau et de vers de vase. Jeune alevin, elle aura une tendance très marquée pour les daphnies, le plancton et les puces d’eau. Plus tard, elle mangera les végétaux, les racines et de jeunes pousses mais très rarement des alevins. Elle ingère des bactéries fixées sur des matières en suspension dans l'eau.

carpe
  • REPRODUCTION
    Les mâles sont plus petits que les femelles. Ils portent sur la tête et sur les opercules des excroissances perlées blanchâtres.
    D’une manière générale, la carpe se reproduit en mai et juin dans une eau à 20°C, dans des eaux peu profondes, des endroits tranquilles bien garnis de plantes aquatiques immergées, près des rives. Dès que les conditions sont favorables, la parade nuptiale peut commencer.
    Elle est tapageuse et les mâles se disputent les femelles.
    Elle peut pondre jusqu’à 150.000 œufs par kilo (pour les plus gros sujets), mais la mortalité est assez importante.
CARPE
  • Chaque femelle peut pondre environ 100 000 œufs par kilo de son poids.
    Ils mesurent 1.5 mm de diamètre, adhèrent aux végétaux, l’incubation dure de 4 à 6 jours à 20°C.L’alevin à la naissance mesure de 6 à 8mm de longueur.
    Il semble qu'elle peut s'hybrider avec le carassin, le carassin doré et le barbeau, amis aucune étude sérieuse ne l'affirme formellement.

    HABITATS
    La carpe fréquente les eaux tranquilles, chaudes à végétation abondante de la partie aval des rivières, les herbiers des eaux calmes et tempérées.
    Elle supporte des eaux de 0 à 27°C.
    Elle se cantonne dans les zones de faible altitude, s'accommode des eaux stagnantes et vaseuses.
    En rivière elle recherche les grands fonds, généralement les gros spécimens occupent les trous profonds sauf au moment de la reproduction

    ESTIMATION CULINAIRE
    La chair est de bonne qualité, surtout celle de variétés sélectionnées. Les frites de carpes sont  une spécialité dans les Vosges et en Alsace.
    La laitance et les œufs  sont des mets très recherchés et chers !

carpe

 

  • DISTRIBUTION
    Originaire d’Asie, l'aire de répartition initiale de la Carpe commune en Europe est réputée s'interrompre à l'ouest, au niveau du Danube, dans la zone du Piémont.
    Mais elle aurait déjà été présente dans en Europe (région de la mer Caspienne) il y a déjà deux millions d’années. Durant les différents épisodes glaciaires du Pléistocène, cette aire s'étendit à partir de cette région vers les bassins de la mer Noire et de la mer d'Aral jusqu'au Danube, à l'ouest, et l'Asie occidentale, à l'est.

    En France, la carpe aurait été introduite par les Romains pendant l’antiquité.
    Après les Romains, ce sont les moines du Moyen-âge qui l’élevèrent et en firent un met de choix tout en diversifiant les espèces.
    Sous cette impulsion la carpe commune devint sous le règne des Valois « la carpe royale ».
    Ce terme vernaculaire perdure encore de nos jours.

    Symbole du courage, de la persévérance et de victoires jamais consommées, la carpe est devenue un poisson très apprécié par une nouvelle génération de pêcheurs.
    Sa pêche moderne oblige les adeptes du « carpe fishing » et de la pêche au coup en carpodrome de s’équiper de matériels spécifiques et à imaginer de multiples astuces pour leurrer ce poisson devenu l’un des cyprins les plus subtils de la pêche en eau douce.


pêche de la carpe au coup
 
pêche de la carpe au coup

la carpe

voir

carpe   carpe   carpe
ZOOM - IDENTIFICATION DE LA CARPE COMMUNE
La carpe fréquente les eaux tranquilles, chaudes à végétation abondante de la partie aval des rivières. Sa nourriture est constituée de larves, vers, insectes de...
LIRE
DESCRIPTION DE LA CARPE COMMUNE
Originaire d’Asie, l'aire de répartition initiale de la Carpe commune en Europe est réputée s'interrompre à l'ouest, au niveau du Danube, dans la zone du Piémont. Mais elle aurait déjà été présente dans en Europe...
LIRE
LA PÊCHE PRATIQUE DE LA CARPE
Il existe diverses manières de « toucher » les carpes, à la grande canne, à l’anglaise et au feeder. La technique de la grande canne, avec élastique intérieur est la grande mode, ces dernières années, mais il vous faudra ...
LIRE

montage   FEEDER   boutique
LA PÊCHE PRATIQUE DE LA CARPE A L'ANGLAISE
Exprimée en pieds (32,40 cm), leur longueur se situe entre 12 (3,60 m) et 13 pieds (3,90 m), les modèles de 11 et de 14 pieds ne représentant qu’une part marginale du...
lire
LA PÊCHE PRATIQUE DE LA CARPE AU FEEDER
Le choix du feeder se fait en fonction de la distance. Pour exemple, le cage-feeder de 30 g est parfait pour une distance variant entre 30 et 50 mères. Il est rempli de la manière...
LIRE
ROD-PODS pour conditions extrêmes
Ultra légers et extrêmement stables pour 3 ou 4 cannes en fonction des besoins. idéal pour tous les postes, même dans les zones extrêmes il se pose partout même sur des berges en pentes, un ponton, du béton...
boutique carpe

coquillages   poisson d'eau docue   poissons de la mer
Les coquillages sont des "coquilles" dures qui recouvrent, protègent et enferment des animaux marins à chair molle, nommés mollusques. Lorsqu'il meurt, sa coquille est ballotée par les vagues et vient s'échouer sur la plage avant de devenir une poudre fine...
lire
  La pêche des carnassiers, de la truite et des poissons blancs passionnent depuis des siècles les pêcheurs. Autrefois nécessité amlimentaire, elle est devenue ceuillette au siècle dernier et passion aujourd'hui : celle de tenter d'être plus malin que le poisson...
lire
  Les embruns, le ressac, les marées, les chutes dans les rochers, la puissance des poissons combattus voilà ce qui attends le pêcheur du bord de mer. Ceci exige une connaissance du milieu marin côtier mais surtout celle des poissons espérés...
lire

pêche côtière   voir

LA PÊCHE CÔTIÈRE
Selon la géologie des lieux, le relief, les courants et les marées, on distingue de nombreuses faciès littoraux se prêtant à diverses techniques de pêche côtières. Les falaises crayeuse, granitiques, les côtes rocheuses ou sableuses abritent un grand nombre de poissons marins qui attirent de nombreux pêcheurs amateurs.
lire

LA PÊCHE A PIEDS DU BORD DE MER
La pêche à pieds est une activité qui souvent permet aux habitants des régions côtières d'améliorer le menu ordinaire et pour les pêcheurs occasionnels, comme les vacanciers, un passe-temps, une distraction, une découverte et parfois une nouvelle passion favorisant une activité physique bienfaisante...
voir


FACE BOOK PUB 1MAX tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale