site officiel de #laurentdaniel - auteur halieutique indépendant
LOGO
b expert ENCYCLOPEDIE L'ENCYCLOPEDIE DE LA PECHE AU COUP
Vous trouverez dans cette nouvelle encyclopédie de Daniel LAURENT des fiches poissons complémentaires et des conseils de pêche pour faire face à toutes les situations sur tous les parcours.
voir
LA TANCHE
accueil> poisson > tanche>
  • CARTE D'IDENTITE DE LA TANCHE
tanche
  • Fiche signalétique
    Règne : Animalia
    Embranchement : Chordata
    Classe : Actinopterygii
    Ordre : Cypriniformes
    Famille : Cyprinidae
    Nom scientifique :
    Tinca tinca
    Tanche : du gaulois tench
  • Caractéristiques
    Poids moyen : 1 kg
    Poids gros : 4 kg
    Prise record : 5,400 kg
    Tailles moyennes : 20 à 45 cm
    Taille record : 60 cm
    Durée de vie : 4 à 6 ans

 

Les tanches d’un été sont appelées aiguillon.
La maturité sexuelle est atteinte avec un poids de 300 g (généralement vers quatre ans).

  • Noms vernaculaires
    Beurote, schleie, tanch, tanche de Mongolie, tancho, tinche.

  • Habitats
    La tanche habite les rivières à faible courant, les lacs et les étangs chauds avec beaucoup de végétation et un fond de vase (zone des brèmes). Elle tolère les eaux peu oxygénées ; plus tolérante que la carpe, elle peut survivre longtemps hors de l’eau.
    On la trouve également dans les eaux faiblement saumâtres. Pendant l'hiver, elle s’enfouit dans la vase sans s'alimenter.
    La tanche est un poisson timide et qui recherche l’ombre. Elle vit est souvent en couple ou en petits groupes de maximum 4 individus. C’est un poisson frileux qui ne sort de l’hibernation que quand la température de l’eau dépasse 10 °C.
    La tanche dispose d'une excellente ouïe grâce à quatre osselets constituant l'appareil de Weber (appareil présent chez les cypriniformes tels les vairons, les carpes, les ablettes)
    On peut observer des cas de populations naines où les individus sont matures à une taille plus faible.
  • Distribution
    Native de l'Eurasie : toute l'Europe septentrionale (y compris la Grande-Bretagne) jusqu’à l’Oural.
    Elle a été introduite dans tous les continents :
    Présente dans toute la France et la Belgique.
    La Tanche a été introduite en Corse en 1970 dans 3 plans d'eau artificiels de la plaine orientale de l'île (Réservoirs de Peri, Teppe-Rosse, Alzitone) afin de créer une activité de pêche sportive de deuxième catégorie inexistante alors.
    En Corse, l'impact de cette espèce sur le fonctionnement de ses écosystèmes d'accueil n'est pas documenté et ses populations n'y font pas l'objet de mesures de gestion spécifiques.

  • Régime alimentaire.
    La tanche fouille la vase pour y trouver des larves d'insectes aquatiquyes, des petits crustacés, desmollusques.
    Elle se nourrit de zooplancton, de jeunes pousses et de débris végétaux.
  • Description
    La tanche est un poisson au corps trapu et comprimé latéralement. Sa tête est triangulaire avec un petit oeil rouge-orange et un museau relativement long. Sa bouche est terminale, petite avec des lèvres épaisses et un barbillon bien développé à chaque commissure. Son pédicule caudal caractéristique est arrondi et court. Sa peau est épaisse et visqueuse. Ses écailles sont très petites et recouvertes d’une épaisse couche de mucus. Toutes les nageoires sont arrondies. La nageoire caudale a 19 rayons. La coloration globale est vert olive (parfois vert-foncé voire presque noir) avec des reflets dorés sur la face ventrale.
    Elle dépasse rarement une longueur de 50 cm pour un poids de 2 kg (maximum 70 cm pour 8 kg).
    Dès l’âge de deux ans, on peut distinguer les mâles des femelles : ils ont les nageoires ventrales qui atteignent l’anus et le deuxième rayon de ces nageoires devient plus fort que les autres.
    C’est un poisson de fond, plutôt timide qu'on rencontre en petits groupes de maximum 4 individus.
  • Reproduction
    Entre mai et juillet la femelle dépose dans les herbiers jusqu'à un million d'oeufs dont l'incubation durte de 5 à 8 jours. Les larves restent fixées à la végétation grace à une papille adhésive, jusqu'à ce que la réserve de nourriturede leur sac vitellin soit épuisée
Ressources :
- CSP -
Muséum national d'Histoire naturelle
- DORIS - wikipedia
description et anatomie d'un poisson d'eau douce "clic sur l'initiale"
A C D E F G H - I J - K L M N O P - Q R S T U - V - W X - Y - Z
POISSONS D'EAU DOUCE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
AMORCE ESCHE APPAT TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS
FACE BOOK coup 1MAX tp

Le guide pratique de la pêche et des poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL