site officiel de #laurentdaniel - auteur halieutique indépendant

LOGO
b expert ENCYCLOPEDIE L'ENCYCLOPEDIE DE LA PECHE AU COUP
Vous trouverez dans cette nouvelle encyclopédie de Daniel LAURENT des fiches poissons complémentaires et des conseils de pêche pour faire face à toutes les situations sur tous les parcours.
voir
LES POISSONS D'EAU DOUCE
LE CHEVAINE ou CHEVESNE
accueil> poissons > chevaine >
  • CARTE D'IDENTITE DU CHEVAINE ou CHEVESNE
    Le chevaine (ou chevesne) est une espèce grégaire qui vit dans les courants oxygénés mais s’égare parfois dans les lacs et les canaux.
    Ce cyprinidé est un poisson omnivore qui dit-on « saute sur tout ce qui bouge » même si Dame Nature l’a doté d’une méfiance encore plus grande
    que son appétit légendaire.
  • Fiche signalétique
    Règne : Animalia
    Embranchement : Chordata
    Classe : Actinopterygii
    Ordre : Cypriniformes
    Famille : Cyprinidae
    Nom scientifique: Squalius cephalus
  • Caractéristiques
    Poids moyen : 200 gr
    Taille moyenne : 15 à 25 cm
    Poids record : 6 kg
    Longueur record : 60 cm
    Durée de vie: 10 à 12 ans
  • Noms vernaculaires
    Arëstou, aubour, cabeda, cabot, cacho, cavedano, chaboisseau, chabot, chevaisne, chevenne, chevesne, chub, dodule, gabotin, meunier, vilain, laccerott ou cabochon quand il est petit.

  • A savoir
    S’il peut atteindre 60 à 70cm pour un poids de 4 à 5kg, le record est de 60cm pour 6kg en 1947 dans le Rhône, mais sa taille la plus courante est de 15 à 25cm.
    Le nom du chevaine vient du latin "cĕphălus" qui signifie poisson à grosse tête.

  • Habitats
    Ce poisson s'adapte à des conditions variés, mais a plutôt une préférence pour les eaux courantes, même s'il fréquente aussi les lacs aux eaux tempérés.
    Il vit généralement en bancs et plutôt près de la surface en été. Il descend vers le fond dès les premiers frimas jusqu'au printemps.
    Les jeunes vivent en bancs pour devenir solitaires à l’âge adulte et on trouve aussi des individus solitaires (poissons âgés).

  • Reproduction
    La période s'étend d'avril à juin, quand la température dépasse les 15c.
    Le chevaine se reproduit sur les plantes et les graviers.Les mâles ont alors des couleurs plus vives et présentent des tubercules nuptiaux sur le front. Les chevaines remontent vers les arrivées d'eau et les remous alors qu'en hiver ils se déplacent dans des zones plus profondes et calmes.
    C'est un poisson de pleine eau qui est souvent en goguette en surface, à l'affût d'insectes ou de fruits tombés à l'eau

  • Description
    C’est un poisson à nageoires rayonnées au corps plutôt long et cylindrique, fuselé en eaux rapides, et trapu en eaux dormantes.
    Sa coloration générale est dans les moirés, parfois bleutée.
    Le corps est recouvert de grandes écailles bordées de noir  (de 44 à 48 sur la ligne latérale) et ses nageoires sont oranges et grisées.
    Le dos est gris-vert à brun, ses flancs ont des reflets argentés parfois dorés et le ventre est blanchâtre
    Ses nageoires ventrales et l'anale sont plutôt gris/orange.
    Son corps est rond et sa tête possède un museau court et une large bouche terminale, pourvue de grosses lèvres, ce qui lui permet d’engamer un peu n’importe quoi. .
  • Régime alimentaire.
    Il est inlassablement en éveil… Il guette tout ce que la rivière lui apporte et il semble avoir toujours le ventre vide. Il est prêt à tout dévorer : les vers et les larves, les œufs et les alevins, les fruits tombés de la berge, les vers de terre entraînés par les petits rus jusqu’à la rivière et les mouches de saison.
    Sa pêche est multiple et les appâts ne manquent pas : au pain, à l’asticot, à la crevette, à la sauterelle et au sang caillé, tout fait ventre.
    C’est un glouton qui deviendra de plus en plus méfiant et qui, à l’âge adulte, sera considéré comme un nuisible sur les frayères.

  • Distribution
    Le chevaine est présent dans toute l'Europe de l’Atlantique à l’Oural et jusqu’au bassin du Tigre et de l’Euphrate.
    Il semble absent en Irlande et en Ecosse mais il présent en Angleterre.
    On note exceptionnellement sa présence dans les eaux saumâtres de la mer Baltique.
    En France, il est répandu sur tout l'hexagone dans les plaines et les moyennes montagnes jusqu'à 1000 m d’altitude, sauf en Corse et dans le Finistère.

Carte d'identité du chevaine
Le chevaine est une espèce qui vit dans les courants oxygénés mais s’égare parfois dans les lacs et les canaux. Ce cyprinidé est un poisson omnivore qui « saute sur tout ce qui bouge » mais....
lire

La pratique et les savoirs
Le chevaine aime les eaux vives mais déteste les eaux froides à l’excès. L’agrainage ou l’amorçage doivent faire monter les poissons de l’aval jusqu’au poste de pêche. On pêche .....

lire


Les amorces pour la pêche du chevaine

L’amorce doit être fine pour éviter de gaver les chevesnes mais elle doit également être lourde et semi-collante pour tenir le fond dans les rivières peu profondes et courantes. Pour les parcours...
voir

Ressources :
- CSP -
Muséum national d'Histoire naturelle
- DORIS - wikipedia
description et anatomie d'un poisson d'eau douce "clic sur l'initiale"
A C D E F G H - I J - K L M N O P - Q R S T U - V - W X - Y - Z
POISSONS D'EAU DOUCE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
AMORCE ESCHE APPAT TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS
FACE BOOK coup 1MAX tp

Le guide pratique de la pêche et des poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL