site officiel de Daniel LAURENT - auteur halieutique indépendant
LOGO
Laurent Daniel

bannière
REPERTOIRE GENERAL DES
POISSONS DE LA MER ET DE L'OCEAN

mer La pêche à pieds à son charme
La pêche à pieds a bien des avantages sur les autres types de pêche: un grand nombre de coquillages peut être ramassé sans matériel spécifique oet il n'est pas nécessaire d'être un spécialiste pour ramener un seau de fruits de mer... à déguster pendant les vacances!
lire
  • REPERTOIRE DES POISSONS DE LA MER & OCEAN

aiglefin
© GERVAIS et BOULARD

AIGLEFIN
ou EGLEFIN
  • L’aiglefin (églefin) ressemble à la morue, mais en plus petite taille. Sa tête et son dos sont d’un gris argenté. Ce gadidé est facilement reconnaissable grâce à sa tache foncée au-dessus de la ligne latérale. Son ventre possède des reflets roses. C’est un poisson maigre.
    Sa chair blanche est plus tendre que celle de la morue. Elle donne de beaux flocons dont la saveur est douce et quelque peu sucrée.

Melanogrammus
aeglefinus

anguille
© FISHEAT

ANGUILLE
  • POISSON AMPHIBIOTIQUE
    Poisson serpentiforme brun vert, ventre blanc crème à argenté. Peau épaisse recouverte de mucus protégée par de minuscules écailles. Jeune elle se nourrit de petits crustacés et de larves. Adulte, franchement carnivore et piscivore. Se reproduit dans l'Océan Atlantique (mer des Sargasses). Les larves transparentes (civelles ou piballes) transportées par le Gulf Stream rejoignent en 2 ou 3 ans les côtes européennes pour vivre en rivière.
Anguilla anguilla

alose

ALOSE FEINTE
  • POISSON AMPHIBIOTIQUE
    L'alose feinte est un poisson de la famille des Clupeidae. On le trouve dans les Îles Britanniques, l'Allemagne, le Portugal, le Maroc et la France. Il mesure de 30 à 50 cm à l'âge adulte et se nourrit de petits poissons et de crustacés pélagiques.

Alosa fallax

alose vraie ALOSE VRAIE
  • POISSON AMPHIBIOTIQUE
    Alose vraie ets un poisson argenté de la famille du hareng auquel il ressemble. L’alose se distingue par une tache noire au niveau de son opercule suivies par deux ou trois autres taches sur son flanc et sa queue trés fourchue.
Alosa alosa

allache ALLACHE
(fausse sardine)
  • Allache, Sardinelle ronde, ou encore yaboy au Sénégal) est un poisson de la famille des Clupeidae qui se rencontre de chaque côté de l'Atlantique, en Méditerranée, en mer Noire et dans le golfe du Mexique

anchois

ANCHOIS
  • L’anchois est un poisson de petite taille au corps cylindrique. Son dos est nuancé bleu ou vert, flanc et ventre sont argentés à l’éclat métallique. L’anchois est beaucoup plus élancé que la sardine et son oeil est plus gros. Il est pêché surtout au chalut et à la senne tournante. Sa chair est fine et un peu grasse mais recherchée pour son goût caractéristique.
Engraulis encrasicolus

ange de mer ANGE DE MER
  • L’ange de mer commun, l'ange, l'ange de mer, l'angel, l'antjou, le bourgeois, le bourget, l'anelot, le martrame ou mordacle, est une espèce de poissons cartilagineux sélachimorphes. C'est une espèce en danger critique d'extinction.
Squatina squatina

apogon APOGON
  • L'Apogon, aussi appelé Castagnole rouge, Coq, Poisson-cardinal ou Roi des rougets est un poisson de la famille des Apogonidae
Apogon imberbis

argentine ARGENTINE
  • Les Argentines vivent généralement en bancs sur le plateau continental, à partir de 50 mètres, jusqu'à des profondeurs pouvant atteindre 500 mètres. Elles présentes sur les bords de la Méditerrannée de l'estuaire du Rhône, du Gard et de l'Hérault.
Argentina sphyraena

atherine ATHERINE
  • Poisson de mer par excellence, l’athérine supporte de grandes variations de salinité et de température. On note sa présence dans les eaux douces, lagunes côtières, estuaires et certains ports côtiers.
Atherina boyeri

auxide AUXIDE
(paquerette)
  • Petit thonidé plutôt rare en Méditerranée, plus fréquent en Afrique de l'Ouest. Taille environ 50 / 60 cm. Les pêcheurs l'appellent Paquerette à Marseille. Chair bien estimée.
Auxis thazard

barbue BARBUE
  • Comme son cousin le turbot, la barbue est un poisson plat dont les yeux sont généralement situés sur le côté gauche de la tête. Sa grande bouche contient des dents pointues. Pas aussi ronde que le turbot, mais plus trapue que les poissons plats dextres présents en Finlande.
Scophthalmus rhombus

loup
© CSP
BAR ou LOUP
  • Le corps argenté est comprimé, allongé, fuselé par rapport aux autres serranidés avec un dos gris argenté et un ventre blanc. Il possède deux nageoires dorsales, bien séparées. La partie supérieure de la tête est rectiligne et possède un os placé avant l’opercule tachetée de noir
Dicentrarchus labrax

barracuda BARRACUDA
  • Le grand barracuda possède un corps fuselé, en forme de torpille, taillé pour l’attaque. Son dos est vert grisé ou bleu foncé.
    Ses flancs sont argentés et le ventre blanchâtre est brillant.
Sphyraena barracuda

baudroie
BAUDROIE
(lote)
  • La baudroie commune est souvent nommée lotte ou baudroie. C'est un poisson marin qui vit le long des côtes d'Europe. On la trouve fréquemment sur les côtes de Provence.
Lophius piscatorius

capelan CAPELAN
  • Le capelan possède un corps aplati latéralement, effilé et fusiforme, ce qui lui permet d'être un bon nageur. Il est couvert de petites écailles. La couleur d'ensemble est relativement uniforme :  bronze cuivre à reflets dorés sur le dos, s'éclaircissant sur le ventre souvent de couleur gris acier.
Trisopterus minutus

chuscle CHUSCLE
(gerle)
  • De corps oblong, un peu comprimé, ce poisson est caractérisé par un dos de couleur bleue ou verte, intense et argentée, soulignée de traits dorés. Ses flancs, d’un blanc argenté, avec parfois des pointillés bleutés, sont marqués d’une nette tache noire rectangulaire, située entre la ligne latérale et le bord de la pectorale.
Spicara flexuosa

carrelet CARRELET
(plie commune)
  • La plie est un poisson plat « droitier » , le côté couché sur le fond est donc le côté gauche, mais il y a parfois quelques individus «gauchers»
    On repère sa forme quadrangulaire et les gros points orange de sa livrée, parfois non présents chez les juvéniles.
Pleuronectes platessa

castagnole CASTAGNOLE
  • C'est un petit poisson aplati latéralement, à la silhouette ovale prolongée par une queue fourchue (d'où son appellation fréquente d'« hirondelle »). La livrée est noire, avec des écailles légèrement plus pâles sur les flancs, et les nageoires parfois bordées de bleu sombre (surtout chez les jeunes). La bouche est petite mais très protractile.
Chromis chromis

cepole CEPOLE
  • Le corps rubané est très allongé et sa hauteur diminue régulièrement pour terminer en pointe. Tête courte et yeux assez gros. La dorsale et l'anale parcourent la longueur du corps. La caudale est pointue. Le dos et les flancs sont rose foncé à rouge-orangé, le ventre jaune-orangé. .
Cepola macrophthalma

chinchard CHINCHARD
(sévereau)
  • Le corps est fusiforme et comprimé latéralement. La ligne latérale principale est arquée et munie de scutelles dans sa partie antérieure. Une ligne latérale secondaire s'estompe à la naissance de la deuxième dorsale. Les yeux sont de grande taille, la bouche est très protractile. 
Trachurus mediterraneus

CHABOT DE MER CHABOT DE MER
  • Le chabot de mer ressemble à un petit chaboisseau à épines courtes, mais on le distingue de cette dernière espèce grâce aux deux épines qui ornent ses opercules, ainsi qu’à la longue épine antérieure qui s’étend au-delà de la postérieure.
Taurulus bubalis

chabot CHABOT
(chaboisseau à épines courtes)
  • Muni d’aiguillons, d’une grande bouche et de grandes nageoires pectorales, le chaboisseau à épines courtes est un poisson à l’aspect impressionnant. Sa tête est dotée d’épines hérissée vers l’arrière, moins grosses ou arrondie que celles du chaboisseau à quatre cornes. Deux courts aiguillons sont présents sur chaque opercule
Myoxocephalus scorpius

chabot 4 cornes CHABOT (chaboisseau à quatre cornes)
  • Avec ses grandes nageoires pectorales arrondies, sa grosse tête noueuse et ses lèvres protubérantes, le chaboisseau à quatre cornes est caractéristique de la famille des Cottidae. La forme marine se distingue principalement par quatre protubérances osseuses sur la tête, absentes chez la forme d’eau douce sans accès à la mer.
Triglopsis quadricornis

colin COLIN
(merlu)
  • Les merlus ou merlucciidés forment une famille de poissons marins. En France le mot merlu désigne habituellement l'espèce Merluccius merluccius ; il est aussi appelé du terme générique « colin »
Merlucciidae

congre CONGRE
(fiélas, fialas)
  • L'aspect général est serpentiforme, le corps est plutôt rond, se comprimant latéralement à partir de l'anus. La longueur est couramment voisine de deux mètres, mais des exemplaires dépassant 3 mètres ne sont pas exceptionnels. La tête est aplatie sur le dessus, la bouche, grande, aux lèvres épaisses s'étire en arrière de l'œil.
Conger conger

coquette COQUETTE
  • Ce labre présente un fort dimorphisme sexuel : les femelles et les juvéniles sont orangés avec trois taches foncées qui alternent avec 4 taches blanches sur le dos. Les mâles dominants portent une livrée multicolore turquoise et orangée, dont les couleurs s’intensifient en période de reproduction (printemps)
Labrus mixtus

corb CORB
  • Le corb, corb noir ou corbeau de mer (Sciaena umbra) est un poisson qui mesure généralement 30 à 40 cm. Sa coloration est généralement uniformément brun foncé, avec des reflets métalliques ou dorés. C'est un poisson caractérisé par un corps haut, un dos fortement incurvé et un ventre plat.
Sciaena umbra

coryphene CORYPHENE
  • Le coryphène commun Coryphaena hippurus est une espèce répandue dans les eaux tropicales et tempérées et évolue dans l'océan Atlantique, Indien, Pacifique et la merMéditerranée. Si ladorade coryphène est plus fréquente dans les eaux entre 21-30 °C.
Coryphaena hippurus

crenilabre CRENILABRE
MEDITERRANEEN
  • Les principaux caractères distinctifs de cette espèce sont une tache sombre au niveau de la partie supérieure du pédoncule caudal, et une autre à la base des nageoires pectorales (marron chez les femelles, bleue chez les mâles). Chez le mâle, cette dernière est entourée d'une bordure jaune. La couleur du corps est rougeâtre à fauve.
Symphodus mediterraneus

crénilabre paon CRENILABRE PAON
  • Un des plus grands labres de nos côtes et le plus commun rencontré en Méditerranée. Les mâles peuvent atteindre 40 cm alors que les femelles ne dépassent pas les 25 cm. C'est un poisson allongé au corps massif. Les lèvres sont bien développées et charnues et la bouche est protractile. La livrée est différente suivant le sexe
Symphodus tinca

daurade royale DAURADE ROYALE
  • La dorade royale est un poisson aux flancs gris argenté. Le corps est ovale, comprimé latéralement et assez élevé, la tête est bombée. La bouche est basse avec des lèvres épaisses. Elle présente à l'avant de chaque mâchoire 4 à 6 canines massives, puis 2 à 4 rangées de molaires.
Sparus auratus

dorade grise DAURADE GRISE
(canthe)
  • La dorade grise est un poisson de forme ovale. Le corps est comprimé latéralement La coloration générale est le gris-argenté, plus clair sur le ventre et avec des lignes longitudinales discontinues, plus ou moins marquées. Les dorades grises, ont une seule nageoire dorsale sur presque toute la longueur du corps et une queue puissante
Spondyliosoma cantharus

denti DENTI
(dente)
  • Ce poisson est de couleur argenté à reflets bleus et roses sur le dos, et beige chez les jeunes. Il est légèrement plus foncé sur le dos, et présente des plaques dorées sur les joues.
    Sa tête est massive, avec un front presque droit et des lèvres épaisses.
Dentex dentex

épinoche EPINOCHE
à trois épine
  • L'épinoche est un poisson effectuant de petites migrations des eaux marines, saumâtres ou douces. Une même espèce peut comprendre des individus vivant dans les trois types de milieux. Les individus marins remontent les fleuves lors des périodes de reproduction, cette dernière s'effectuant toujours en eaux douces.
Gasterosteus aculeatus

épinoche de mer EPINOCHE
de mer
  • Avec sa forme étrange, l’épinoche de mer diffère nettement des autres espèces similaires présentes en Finlande. La nageoire caudale en forme d’hélice est caractéristique des épinoches, tout comme le fin pédoncule caudal, bien qu’il soit anormalement long – plus d’un-tiers de la longueur du corps du poisson.
Spinachia spinachia

épinochette EPINOCHETTE
  • Le corps de l’épinochette présente un pédoncule caudal très étroit qui se termine sur une nageoire caudale en forme d’hélice. L’épinochette est le représentant le plus petit de cette famille en Finlande. Elle ressemble à sa proche cousine l’épinoche à trois épines, mais son corps est moins trapu.
Pungitius pungitius

éperlan EPERLAN
  • L'éperlan d'Europe, Osmerus eperlanus, est une espèce de poissons marins appartenant à la famille des Osmeridae. Il vit essentiellement en milieu estuarien avec parfois quelques déplacement le long de la côte littorale.
Osmerus eperlanus

espadon ESPADON
  • L'espadon est un grand pélagique migrateur, remarquable par son grand rostre aplati dont il se sert pour assommer ses proies. A l’âge adulte, il peut mesurer plus de 4 mètres et peser plusieurs centaines de kilos. L’espadon est très largement distribué dans les eaux tropicales, tempérées et même parfois dans les eaux froides du globe.
Xiphias gladius

esturgeon ESTURGEON
  • L'esturgeon d'Europe est une espèce de poisson de la famille des Acipenseridae. Il s'agit du plus grand poisson migrateur anadrome de France. Il a connu une forte régression, qui l'a conduit au bord de l'extinction.
Acipenseridae

esturgeon étoilé ESTURGEON
étoilé
  • Un esturgeon au corps assez fin se caractérise par son museau, qui est long, fin et assez droit. La rangée de cinq barbillons se trouve plus près de la bouche que de l’extrémité de la face. Les scutelles latérales, dont le nombre va de 30 à 40, sont petites. Ces caractéristiques distinguent l’esturgeon étoilé de l’esturgeon russe.
Acipenser stellatus

esturgeon ruse ESTURGEON
russe
  • Face anormalement courte et arrondie pour un esturgeon. Rangée de quatre barbillons plus près de l’extrémité de la face que de la bouche. Scutelles latérales au nombre de 21 à 50. Ces caractéristiques distinguent l’esturgeon russe de l’esturgeon étoilé, seul autre membre de la famille à vivre dans les eaux finlandaises ces dernières années.
Acipenser gueldenstaedti

flet FLET
turbot
  • Le turbot tropical a le corps applati, au profil frontal concave, orné de nombreuses taches bleu pâle évoquant des pétales de fleurs. Ses yeux proéminents et très espacés sont situés sur le coté gauche de la tête. Le mâle a une nageoire pectorale est plus longue et de petits tentacules supra-orbitaux.
Bothus mancus

flet commun FLET
commun
  • Présente généralement les deux yeux sur le côté droit de la tête (dextre). Cela ne constitue toutefois pas une méthode d’identification sûre, car certains membres de cette famille peuvent avoir les yeux du côté gauche, tout comme certaines personnes sont gauchères. Les flets dont les yeux sont à gauche (sénestres) peuvent représenter jusqu’à un tiers des individus.
Platichthys flesus

flétan FLETAN
  • Le flétan est un poisson plat droitier: la face supérieure visible de son corps comprimé latéralement est brun foncé à vert olive foncé en couleur et le dessous est d'un blanc sale. Les deux yeux sont placés près l'un de l'autre sur son côté droit.
Hippoglossus

galinette GRONDIN PERLON galinette
  • Le grondin-perlon se reconnaît à sa manière de se déplacer sur le fond à l'aide des 3 premiers rayons de ses nageoires pectorales transformés en appendices locomoteurs permettant de "marcher" sur les fonds marins. Les plus longs rayons de la nageoire pectorale atteignent le début de la nageoire anale.
Chelidonichthys lucerna

girelle GIRELLE ROYALE
  • Le corps est élancé, long et cylindrique. La tête et la base des nageoires dorsale et anale sont nues, sans écaille. Sur le reste du corps, les écailles sont petites et très adhérentes. Le corps est recouvert d’un mucus épais. Le dimorphisme sexuel est très marqué : la femelle est brune sur le dos avec une bande longitudinale blanche sur le flanc et le ventre est jaune rosé.
Coris julis

girelle paon GIRELLE PAON
  • La Girelle paon appartient à la classe des poissons aux nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Labridae.Espèce côtière, on la rencontre sur les fonds rocheux jusqu’à environ 20 m de profondeur, mais dans certaines zones elle a également été aperçue à 100 m.
Thalassoma pavo

GOBIE GROSSE TETE GOBIE
à grose tête
  • Gobius cobitis est une espèce assez commune en Méditerranée, mer Noire et mer de Marmara. On le soupçonne d'évoluer vers le canal de Suez et de migrer vers la partie nord de la mer Rouge. En Atlantique Est : on le trouve depuis les côtes de Mauritanie à la Grande-Bretagne et l'Irlande comme en Manche.
Gobius cobitis

gobie GOBIE
à tache noire
  • Le gobie à taches noires , ou gobie arrondi, appartient à l’une des familles de poissons les plus nombreuses sur la planète : les gobiidés. Comme son nom l’indique, cette espèce est caractérisée par une tache noire sur la première nageoire dorsale (dégradée de vert quelquefois) qui la distingue des autres espèces.
Neogobius melanostomus

gobie tacheté GOBIE
commun
ou tacheté
  • Le gobie tacheté ou gobie commun est une espèce de poisson marin appartenant à la grande famille des gobiidés. Les gobies tachetés se nourrissent de la chair des mollusques comme les patelles, les moules, les bulots et les bigorneaux
Pomatoschistus microps

gobie tete rouge GOBIE
à bouche rouge
  • Le gobie à bouche rouge a été observé de quelques mètres sous la surface jusqu’à 40 m de profondeur. Il vit habituellement solitaire sur des fonds durs ou détritiques, ou dans les herbiers de phanérogames. On l’observe souvent à proximité d’une cavité dans laquelle il pourra se cacher si un danger survient.
Gobius cruentatus

gobie moucheté GOBIE
moucheté
  • Le gobie moucheté a le corps blanchâtre, beige à gris clair, tacheté de points marron et brun formant des lignes horizontales interrompues et irrégulières sur les flancs. Une ligne traverse chaque œil et forme un V sur le museau. Ses nageoires sont translucides avec quelques taches de la même couleur que celles du corps.
Gobius Bucchichii

GONELLE GONELLE
  • Corps élancé rappelant l’anguille. Orifice situé à peu près à mi-chemin du corps. Corps assez aplati. Longue nageoire dorsale s’étendant immédiatement à l’arrière de la tête et présentant des rayons épineux mous. La nageoire anale atteint le milieu du corps. Nageoire caudale arrondi, bien distincte des nageoires dorsale et anale. Nageoires pelviennes très petites.
Pholis gunnellus

grenadier GRENADIER
  • Les grenadiers ou poissons queue de rat (Macrouridae) forment une famille de poissons abyssaux, caractérisés par leur corps effilé vers l'arrière, le nageoires caudale, anale et la seconde dorsale étant toutes fusionnées en une palette natatoire continue terminée en longue pointe.
Macrouridae

galinette GRONDIN PERLON (galinette)
  • Le grondin-perlon se reconnaît à sa manière de se déplacer sur le fond à l'aide des 3 premiers rayons de ses nageoires pectorales transformés en appendices locomoteurs permettant de "marcher" sur les fonds marins. Les plus longs rayons de la nageoire pectorale atteignent le début de la nageoire anale.
Chelidonichthys lucerna

grondin rouge GRONDIN ROUGE
  • Le grondin rouge, à l'instar des autres grondins, se reconnaît à sa manière de se déplacer sur le fond à l'aide des 3 premiers rayons de ses nageoires pectorales transformés en appendices locomoteurs permettant de "marcher" sur les fonds marins. Les plus longs rayons de la nageoire pectorale atteignent la nageoire anale. Cette nageoire montre sa face inférieure colorée de jaune ou de rouge.
Chelidonichthys cuculus

grondin volant GRONDIN VOLANT
  • Le grondin volant ou dactylopterus volitans a deux nageoires latérales impressionnantes de longueur et de couleurs, telles des ailes bleues rouges vertes fluorescentes.
    Un des poissons préférés des plongeurs puisque très peu mobile sur des fonds découverts comme du sable ou des gravières, on peut le voir par 15 à 40 m de fond.
    Le mot grondin vient probablement du fait que le poisson pêché émet des sons rauques, presque des cris - donc qu'il "gronde". taille env. 30 à 40 cm pour 1 kg
Dactylopterus volitans

hareng HARENG
  • Le hareng est une espèce de poisson appartenant à la famille des Clupeidae. Il se déplace en grands bancs dans les eaux froides, à la fois fortement salées et oxygénées. Suivant les saisons les bancs de harengs peuvent stationner aux voisinages des zones marines de faible profondeur pour se reproduire.
Clupea harengus membras

jarret JARRET
(picarel)
  • Le picarel mesure de 8 à 20 cm. Les femelles, plus petites, ont une longueur maximale de 15 cm, alors que les mâles peuvent atteindre 20 cm et plus rarement 25 cm. Son corps a une forme oblongue, légèrement comprimée latéralement. Il est longiligne, sa hauteur est contenue 3,7 à 4,7 fois dans sa longueur standard (sans la queue) et représente 17 à 20 % de sa longueur totale (avec la queue).
Spicara smaris

jol JOEL
(athérine)
  • Le joël présente les caractéristiques des athérines. Ce sont des petits poissons au corps élancé avec 2 nageoires dorsales bien séparées, la première ayant 6 à 10 rayons épineux, les nageoires pectorales sont insérées haut sur les flancs, les pelviennes sont en position abdominale.
Atherina boyeri

LAMPROIE MARINE LAMPROIE MARINE
  • La lamproie marine appartient à la classe des poissons dits sans mâchoires, ce qui la distingue nettement des autres poissons. Elle ne possède pas de paires de nageoires, pas de mâchoires inférieures et sa bouche est entourée d’un disque rond en forme de ventouse. La lamproie marine possède plus de dents que la plus commune lamproie de rivière, dents qui sont organisées en plusieurs anneaux
Petromyzon marinus

lancon LANCON (commun)
  • Avec son corps élancé et sa mâchoire inférieure en saillie, le lançon commun ne peut être confondu qu’avec son cousin le lançon équille, qui est toutefois plus petit. Les spécimens supérieurs à 20 cm sont certainement des lançons communs.
Hyperoplus lanceolatus

LANCON 2QUILLE LANCON EQUILLE
  • Avec son corps élancé et sa mâchoire inférieure protubérante, le lançon équille ne peut être confondu qu’avec son cousin plus gros le lançon commun. C’est par la bouche que l’on différencie le lançon équille d’un petit lançon commun : lorsqu’elle s’ouvre, elle se projette vers l’avant pour former un tube.
Ammodytes tobianus

LIMACE BARR2E LIMACE DE MER
  • Avec sa tête arrondie et la partie supérieure de son corps de grande taille, ainsi qu’une partie arrière du corps aplatie et une queue frangée de nageoires, la limace barrée présente un aspect curieux. Sa peau, exempte d’écailles, est visqueuse. Les nageoires pectorales sont grosses et se rejoignent sous le corps. Les nageoires pelviennes forment une ventouse entre les nageoires pectorales.
Liparis liparis

limande commune LIMANDE
commune
  • La limande commune présente les deux yeux sur le côté droit de la tête. Cela ne constitue toutefois pas une méthode d’identification sûre, car certains membres de cette famille peuvent avoir les yeux du côté gauche, tout comme certaines personnes sont gauchères. La caractéristique la plus distinctive est la ligne latérale, qui présente une courbe marquée au-dessus de la nageoire pectorale.
Limanda limanda

LOCHE DE MER LOCHE DE MER
  • Poisson de fond à corps élancé. Orifices à peu près à mi-chemin, à l’arrière desquels le corps est compressé latéralement, effet accentué par la longue frange de nageoires dorsale et ventrale. Première nageoire dorsale courte et basse, premier rayon long et saillant. Nageoire dorsale postérieure très longue. Nageoire caudale bien distincte, arrondie.
Rhinonemus cimbrius

LOMPE LOMPE
  • Ce poisson se rencontre dans les eaux septentrionales des deux côtés de l’Atlantique. Manche et côtes nord atlantiques pour l’Europe où il se trouve au sud de son aire de répartition pour la reproduction, de la baie d’Hudson et de l'île de Baffin aux Bermudes en passant par les côtes Est du Canada pour l’Atlantique Ouest.
Cyclopterus lumpus

lompénie serpent LOMPENIE
SERPENT
  • Le corps ressemble à celui d’une anguille ou d’une lotte effilée. Orifice situé bien à l’avant du point intermédiaire du corps, ce qui fait que la partie compressée de l’arrière du corps est plus longue que la partie avant, plus arrondie. Les rayons des longues nageoires dorsale et anale présentent des aiguillons émoussés.
Lumpenus lampretaeformis

LOQUETTE EUROPE LOQUETTE
D'EUROPE
  • La loquette d'Europe (Zoarces viviparus), également connue sous le nom de blennie vivipare et de loquette européenne est une espèce de poisson marin de la famille des zoarcidés. Cette espèce est particulièrement connue pour sa capacité à « allaiter » ses embryons et à donner naissance à des alevins déjà formés.
Zoarces viviparus

mulet doré MULET DORE
  • Le mulet doré Liza aurata montre un corps de section ovale, comprimé latéralement. Il mesure jusqu'à 50 cm de long et communément 30 à 40 cm. Son corps est large, gris argenté et paré de 8 à 9 lignes longitudinales gris sombre à gris brun. Le dos est sombre avec des reflets bleutés. Une tache jaune or caractéristique se situe sur la partie haute et postérieure des opercules.
Liza aurata

turbot TURBOT
  • Le turbot est un poisson plat. Son corps, de forme losangique, peut atteindre 1 m de longueur bien que la taille commune soit de 30 à 60 cm. L'origine de la nageoire dorsale se trouve en avant de l'œil et ses premiers rayons sont non-ramifiés. La face supérieure est recouverte de tubercules osseux (des écailles transformées) épars. Cette particularité lui vaut son nom commun de clouté.
Scophthalmus maximus

flet commun TURBOT
COMMUN
  • Présente généralement les deux yeux sur le côté droit de la tête (dextre). Cela ne constitue toutefois pas une méthode d’identification sûre, car certains membres de cette famille peuvent avoir les yeux du côté gauche, tout comme certaines personnes sont gauchères. Les flets dont les yeux sont à gauche (sénestres) peuvent représenter jusqu’à un tiers des individus.
Platichthys flesus
description et anatomie d'un poisson de la mer ou de l'océan "clic sur l'initiale"
A B C D E F G H-I J-K L M N O P-Q R S T U-V-W X-Y-Z
RETOUR ACCUEIL TABLES SOLUNAIRES POISSONS D'EAU DOUCE POISSONS DE L'OCEAN POISSONS DE GUYANE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
ACTUALITES CALENDRIERS AMORCE ESCHE APPAT MONTAGE DE LIGNES TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS RECETTES CULINAIRES
FACE BOOK
boutique
1MAX
tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale
s