site officiel de laurent daniel - auteur halieutique indépendant
LOGO
Laurent Daniel
encyclopédie L'ENCYCLOPEDIE DE LA PECHE AU COUP
Vous trouverez dans cette nouvelle encyclopédie de Daniel LAURENT des fiches poissons complémentaires et des conseils de pêche pour faire face à toutes les situations sur tous les parcours.
voir

POUR MIEUX PECHER TOUS LES JOURS

acceuil> expert> crustacés>

  • REPERTOIRE DES COQUILLAGES - MOLLUSQUES - CRUSTACES
bernique
  • Les mollusques
    Les coquillages font partie de l'embranchement des mollusques (invertébrés), l'une des divisions du règne animal, très diversifiée, comprenant des animaux à corps mou.
    Depuis la Préhistoire, l'Homme s'est intéressé aux mollusques, se nourrissant des espèces comestibles, se parant ou collectionnant les espèces ornementales.
  • Les coquillages
    Les coquillages sont des mollusques bivalves ou gastéropodes : ils sont pourvus d'une coquille, enveloppe calcaire servant de squelette externe. Les coquillages marins comestibles sont issus de l'élevage (conchyliculture) ou de la pêche.
 
  • Les bivalves
  • Ils sont composés de 2 coquilles s'articulant autour d'une charnière et reliées par un ligament.
  • Il existe plusieurs familles, dont:
  • Les cardiidés : coques
  • Les pectinidés : pétoncles, coquilles Saint-Jacques
  • Les ostreidés : huîtres
  • Les mytilidés : moules
  • Les glycymeridés : amandes de mer
  • Les solenidés : couteaux
  • Les vénéridés : palourdes, clams, praires, vernis

  • Les gastéropodes
  • Ils ont une coquille d'une seule pièce, souvent enroulée en spirale.
  • On y trouve notamment les familles suivantes.
  • Les haliotidés : ormeaux
  • Les patellidés : patelles
  • Les littorinidés : bigorneaux
  • Les buccinidés : bulots

AMANDE
AMANDE DE MER
  • L'amande de mer, ou amande marbrée est un coquillage bivalve comestible.
    On le trouve dans le nord-ouest de l'Atlantique et en Mer Méditerranée.
    La coquille, épaisse et ronde se pare de zébrures ocres avec un fond beige ou brun.
    L’intérieur est blanc avec quelques taches sombres.
    De petites crénelures décorent les bords de la face interne.
    voir

Glycymeris glycymeris

araigne ARAIGNEE DE MER
  • L'araignée de mer, araignée ou crabe-araignée, sert à désigner les crabes de la famille des majidés, et plus particulièrement les deux espèces Maja squinado (Méditerranée) et Maja brachydactyla (Atlantique du nord-est), toutes deux largement exploitées pour la qualité de leur chair.
    voir
Maia squinado

berlingot
BERLINGOT DE MER
ou CREPIDULE
  • Le berlingot de mer ou crépidule possède une coquille épaisse, compacte, ovale avec une minuscule spire de tours à une extrémité. Les crépidules vivent au niveau des côtes, à faible profondeur, elles s'encastrent les unes sur les autres, formant des colonies qui résistent facilement au courant et à la plupart des prédateurs. Fait rare chez les gastéropodes, elles se nourrissent de plancton en filtrant l'eau.
    voir
Crepidula fornicata

bernique BERNIQUE
(patella)
  • La famille des "Patellidae" compte sept espèces. La plus courante est la Patelle commune (Patella vulgata) mollusque gastéropode prosobranche, connue aussi sous les noms vernaculaires de « birinic », « bernique » . La coquille est conique, épaisse et robuste pour les espèces sacripant sur les rochers. La surface est lisse , gris verdâtres. Le pied est jaunâtre, orange terne ou brune, avec une nuance de grise ,parfois verdâtre. Elle se nourrit en broutant les algues.
    voir
Patella vulgata

bigorneau
BIGORNEAU VIGNOT
  • Le bigorneau est un mollusque marin à coquille spiralée de la famille des Littorinidae, à qui son apparence vaut le surnom d'escargot de mer. Sa coquille spiralée atteint 30mm de haut et ces spires sont marquées de fines rayures. Il vit sur des substrats meubles mais surtout sur les rochers. Il est relativement abondant sur les côtes pourvues d'algues comme la Bretagne.
    voir
Littorina littorea

BULOT
  • Buccinum undatum, le buccin commun, appelé buccin, gros buccin, bourgot ou bulot, est un mollusque gastéropode prosobranche marin très apprécié pour ses qualités gustatives. Les gros buccins mesurent jusqu'à 110 mm à spire formée de 8 tours arrondis et à profil un peu sinueux. L'ornementation des côtes torses est plus accentuée près des sutures. Cette surface offre une sculpture de torsades qui diminuent de la base au sommet. Sa teinte est généralement gris blanchâtre; cependant chez le Buccin qui vit dans les herbiers, la coquille devient verdâtres, ressemblant à une pierre posée sur le fond parmi les herbiers.
    voir
Buccinum undatum

calamr CALMAR
dit de récif
  • C'est un petit calmar nocturne, de couleur généralement vert, brun ou crème mais pouvant varier selon la volonté de l'animal. Dans tous les cas, il est tacheté de points clairs, et sa face ventrale est plus claire que la dorsale. Son corps est fuselé, parcouru par deux nageoires ondulantes qui se rejoignent à l'arrière de l'animal, et le font nager « à l'envers ». Il est pourvu de dix tentacules, dont deux particulièrement longues, et destinées à la chasse, armés de puissantes ventouses. Ses yeux bleutés complexes sont particulièrement gros, adaptés à une bonne vision nocturne : ce sont les plus gros yeux du monde animal par rapport à la taille totale du corps de l'animal.
    voir
Sepioteuthis sepioidea

CALMAR ou ENCORNET
  • Le corps à section ronde s'effilant vers l'arrière est, contrairement à celui de la seiche, peu pigmenté, et souvent clair ou rougeâtre. Il porte deux nageoires latérales triangulaires, jointes à l'arrière et qui, vues de dessus, forment un losange caudal, occupant les deux tiers du manteau*. Les longueurs variables entre le tiers et les deux tiers arrières et les formes des nageoires sont importantes pour la détermination des espèces.
    voir
Loligo vulgaris

GRANDE CIGALE
DE MER

  • La grande cigale de mer ou grande squille est une espèce protégée de crustacés présente dans toute la Méditerranée et sur la côte atlantique-est du Portugal au golfe de Guinée. Elle mesure entre 20 et 50 cm de long. La grande cigale ressemble de loin à une langouste, mais le corps est plus trapu, aplati dorso-ventralement et les antennes sont en forme de palettes plates et segmentées. La carapace est d'un brun plus ou moins rougeâtre, rugueuse, grenue, bordée de violet au niveau des antennes.
    voir
Scyllarides latus

clam CLAM
  • Mercenaria mercenaria est une espèce de mollusques bivalves de la famille des Veneridae. Cette espèce est originaire de la côte est de l'Amérique du Nord, du golfe du Saint-Laurent au golfe du Mexique. Elle possède une coquille de grande taille, à coquille formées de fines rainures concentriques. La lunule est épaisse, codiformes et finement rayée.
    voir
Mercenaria mercenaria

coque
COQUE COMMUNE
  • Cerastoderma edule est un mollusque bivalve vivant enfoui dans le sable. Il est facilement reconnaissable avec ses deux valves symétriques qui forment un ensemble rond et bombé. Chaque valve possède de fortes sculptures radiales ainsi que des stries de croissance concentriques. La couleur externe de la coque commune varie de beige à ocre en passant par le blanc. La couleur interne est principalement blanche, on remarque parfois un trait jaune orangé au niveau des muscles adducteurs. La présence d'un ligament externe permet de maintenir les deux valves ensemble.
    voir

Cerastoderma
Cardium edule


COQUE COQUE GLAUQUE
  • La bucarde est un mollusque bivalve de la famille des Cardiidae. Dans cette famille, on note plusieurs espèces principales: bucarde à papilles, bucarde épineuse, bucarde tuberculée, mais il existe plus de 20 espèces dans les mers européennes. Cette espèce est le cardiidé le plus pêché et consommé en France. La coquille est ovale, épaisse set sa surface interne est blanche. Il vit dans le sable et supporte une salinité douce (10%) ce qui explique sa présence dans les grandes baies abritées et les Deltas.
    voir
Cerastoderma glaucum

st jcques COQUILLE SAINT JACQUES
  • Pecten maximus est un bivalve asymétrique avec une valve ronde et une valve plate mais deux oreilles égales de part et d'autre de la charnière. Ce point permet sans coup férir de distinguer une coquille Saint-Jacques d'un pétoncle aux valves convexes et aux oreilles inégales. Les côtes des valves sont arrondies et au nombre de 15 à 17 environ. La taille maximale est de 16 cm pour un âge de 7 ans. La taille commercialisable est de 10,2 cm.
    voir
Pecten maximus

couteau COUTEAU
  • Le couteau-gaine est un mollusque bivalve à la coquille rectangulaire très allongée en forme de manche de couteau, et qui doit son nom de couteau-gaine à sa forme parfaitement rectiligne contrairement à d'autres espèces plus incurvées. Les deux valves sont similaires, de couleur brune à noire, fermées sur un bord latéral par une charnière et sur l'autre bord par une membrane souple. Aux deux extrémités, les valves bâillent largement pour laisser passer d'un côté une tête tronconique équipée des siphons inhalant et exhalant, et à l'autre bout un pied musclé en forme d'ogive servant à forer le sable.
    voir
Solen marginatus

crabe CRABE DORMEUR
ou POUPARD
  • Le tourteau est un crustacé à 10 pattes (décapode). Il a 8 pattes couvertes de poils et 2 énormes pinces aux extrémités noires. Sa carapace ovale et robuste est de couleur brune voire violacée, et plus large que longue. La bordure de la carapace est aplatie et marquée comme le bord d'une croûte de pâté, interrompue par les yeux très rapprochés.
    voir
Cancer pagurus

crabe CRABE VERT
  • Crabe le plus répandu sur nos côtes de l'Atlantique et de la Manche, dont la carapace verte avec deux arcs de cercle de points jaunes permet une identification facile. Cette carapace est hexagonale aux bords dentelés et mesure jusqu'à 6cm de long, pour 7cm de large. Doit son nom d'enragé à une très grande agressivité, dressant ses pinces coupantes vers l'ennemi. Ses quatre autres paires de pattes sont longues et effilées.
    voir
Carcinus maenas

crevette CREVETTE GRISE
  • Cette crevette possède une cuticule* translucide et sa livrée variant du brun au gris pâle avec de nombreuses taches et marbrures irrégulières, lui assurent un mimétisme certain avec le fond sableux-vaseux où elle vit. Elle possède un rostre très court. Ses yeux sont très rapprochés. Elle a deux paires d'antennes : une courte dépassant à peine le rostre et une autre presque aussi longue que le corps.
    voir
Crangon crangon

bouquet CREVETTE ROSE
ou BOUQUET
  • Le bouquet est une grosse crevette qui possède un rostre contenant 5 ou 6 dents dorsales, 2 à 4 ventrales. Il peut mesurer 70 mm de long. Il vit en eau peu profonde sur substrat meuble, sableux notamment à la sortie des estuaires. Il prolifère au N-O de l'Irlande, au sud de l'Angleterre et en Australie.
    voir
Palaemon serratus

ETOILE DE MER
  • L’étoile de mer rouge est une espèce d'étoiles de mer de la famille des Echinasteridae, l'une des plus communes sur les côtes françaises. L'étoile de mer se déplace en marchant sur ses nombreux pieds ambulatoires : de minuscules pieds munis de ventouses. Quand elle marche, elle donne l'impression de ramper. Elle n'a pas de tête, ni d'avant, ni d'arrière et avance dans toutes les directions.
    voir
Echinaster sepositus

étrille ETRILLE
  • On rencontre l'étrille des côtes de la Norvège à celle du Maroc. Elle est très peu présente en Méditerranée. L'étrille est un crustacé décapode qui vit sur des fonds côtiers entre 0 et 30 m de profondeur. Ce crabe, très mobile et agressif hante les fonds où les roches alternent avec des plages de sable.Sa carapace est plate, plus ou moins rectangulaire. La face dorsale est plutôt veloutée. Il est très rapide et a une réputation justifiée de férocité.
    voir
Necora puber

haricot HARICOT DE MER
  • Cette algue affectionne les eaux peu profondes de l'étage infralitoral. Elle ne se développe que dans les premiers mètres et son thalle est en principe toujours immergé.
    On la trouvera plus particulièrement ancrée sur les rochers baignés par le ressac.
    Localement, sur les rochers infralittoraux, le nombre de thalles d'himanthales peut-être très important.
    voir
Himanthalia elongata

homard HOMARD
  • Cet animal, vif, agressif et solitaire, fait l'objet de toutes les attentions des pêcheurs de l'océan, car très recherché pour sa chair excellente !. Bien que sa durée de vie approche de 20 ans, sa pêche est intensive et il est rare qu'il dépasse 5 kg et 1 mètre (antennes comprises). Il vit dans les trous des rochers ou il creuse des galeries très profondes dans les sols meubles sous les galets et les pierres, parfois jusqu'à 60 mètres de profondeur. Présent en Atlantique et en Méditerranée.
    lire
Homarus gammarus

huitre HUITRE CREUSE

  • Appelée également "Portugaise" ou " de Marennes-Oléron" et de "Bouzigues".
    La coquille de cette huître, mauve ou verdâtre, en forme d'ovale étroit, peut atteindre 30 cm de long pour les individus très âgés. Elle est recouverte de grossières arêtes concentriques et coupantes : ce sont des stries de croissance. Même déformée, cet aspect la rend très caractéristique avec des côtes épaisses qui forment une profonde marque sur la marge de la coquille. Cette forme peut cependant varier selon les régions et les modes de culture.
    lire
Crassostrea gigas

huitre HUITRE PLATE
ou BELON
  • La coquille de l'huître plate est circulaire (6 à 8 cm, parfois 10 cm et plus), bien qu'irrégulière, épaisse, avec une valve inférieure creuse, car elle contient l'animal, et une valve supérieure plate, avec une structure feuilletée et crayeuse. Des lamelles concentriques se superposent, marquées par des côtes transversales. Le périostracum* est très mince. L'intérieur est blanc grisâtre, nacré et lisse. L'extérieur, gris-brun, présente des reliefs proéminents.
    lire
Ostrea edulis

lambi LAMBI ou STROMBE
  • La coquille massive du strombe géant peut atteindre 30 cm de longueur.
    Il est doté d'un puissant pied musculeux.
    L'opercule corné long en forme de croissant lui permet de creuser le sable ou d'avancer par bonds. La coquille est couverte de nombreuses excroissances coniques.
    L'intérieur de la coquille est lisse et brillant. La couleur varie du rose au jaune d'or.
    voir
Lobatus gigas

LANGOUSTE LANGOUSTE
  • La langouste rouge, ou langouste commune affectionne les anfractuosités, les failles notamment, où elle pourra se sentir en sécurité durant son repos diurne. Elle se rencontre depuis la surface jusqu'à 150 m de profondeur.
    En Méditerranée, elle descend plus bas à cause d'une température d'eau plus élevée qu'en Atlantique.
    voir
Palinurus elephas

langoustine LANGOUSTINE
  • Les langoustines ont une longévité moyenne aux alentours de 8-9 ans ce qui leur attribue une taille adulte moyenne comprise entre 18-20 cm du telson (queue) à l'extrémité des pinces. Certains individus peuvent néanmoins atteindre l'âge record de 15 ans pour une longueur de 25 cm. Les côtés et le dessus de la carapace* peuvent varier du orange au rose chair et sont parfois finement tachetés d'orange ou de rouge. Le dessous de la carapace est plus clair, il est généralement teinté d'un blanc jaune plus ou moins translucide.
    voir
Nephrops norvegicus

bigorneau LITTORINE OBTUSE
  • Ce mollusque n'est pas à proprement parlé un bigorneau, mais c'est le nom que lui donnent les pêcheurs à pieds. Il est de forme ovale. La dernière spire est plus grande que l'ouverture. La couleur varie suivant le milieu ou elle vit. Elle est posée sur les grandes algues brunes dont elle se nourrit,et où elle pond des oeufs gélatineux agglomérés de forme ovale ou réniformes. Les oeufs libèrent des juvéniles rampants. Ce faux bigorneau vit jusqu'à trois ans, parfois davantage.
    voir
Littorina obtusata

macre MACRE
  • La coquille de ce bivalve est épaisse et robuste, sa forme triangulaire et ses angles sont arrondis ; il mesure entre 2,5 et 3,5 cm mais peut atteindre 5 cm de largeur. Les valves, symétriques, sont convexes et présentent des stries de croissance concentriques plus ou moins marquées. La charnière présente deux dents cardinales finement crénelées en forme de V et deux latérales en forme de lamelles.
    voir
Spisula solida

MOULE COMMUNE

  • Modiolus barbatus est un mollusque bivalve qui mesure jusqu'à 6 cm de long. Sa coquille bombée est allongée, ovale, avec un angle saillant sur le bord dorsal. La face externe de la coquille est de couleur variable, blanc jaunâtre, jaune clair ou brun rougeâtre, sa face interne est bleu pâle avec des teintes rouges à violet. Elle est couverte par un périostracum qui se développe en épines aplaties et dentelées de plus en plus longues à l'extrémité des valves. Sa couleur varie du jaune au brun-rouge.
    voir
Modiolus barbatus

MOULE MOULE DE MEDITERRANEE
  • La coquille de la moule méditerranéenne est de couleur bleu noir, brune ou parfois brune rayée de noir. Sa base peut prendre également une couleur grise. On trouve également cette espèce en Atlantique et en Manche ouest. Plus grosse que la moule commune (M.edulis), cette espèce s’en distingue légèrement aussi par la forme anguleuse de sa valve extérieure. Sa chair est maigre.
    voir
Mytilus galloprovincialis

murex MUREX
  • L'espèce Bolinus brandaris est un mollusque appartenant à la famille des Muricidae. Elle se distingue par sa grande taille, sa spire courte, sinueuse et pointue. Les rebords sont évasés et nacrés. Ce coquillage sécrète un mucus qui fournissait « la pourpre des anciens » ou pourpre de Tyr. On le pêche sur fond sableux
    voir
Bolinus brandaris

mye MYE DES SABLES
ou BEC-DE-JAR
  • Gros coquillage bivalve au siphon épais qui vit enfoui dans le sable et se nourrit de phytoplancton. Son pied lui sert à s’enfouir dans le sable et son siphon à se nourrir. Elle possède une coquille épaisse , robuste, arrondie postérieurement avec des rayures concentriques grossières et des rainures rayonnantes. Vit dans les fonds sableux et vaseux ainsi que les petits graviers. Présente généralement dans les estuaires.
    voir
Mya arenaria

ormeau ORMEAU
  • Alliais tubercule est un gastéropode qui mesure jusqu'à 12 cm de long. Sa coquille est plate, épaisse et de forme ovale. Les stries de croissance sont bien visibles et donnent à la coquille un aspect plissé. Presque en bordure de la coquille, une série de petites protubérances forment une courbe.
    voir

Haliotis tuberculata


oursin blanc OURSIN BLANC
  • L’oursin blanc (Tripneustes ventricosus) est une espèce d'oursin régulier tropical de la famille des Toxopneustidae, caractérisé par ses épines blanches tranchant sur un fond sombre. C'est un gros oursin régulier de forme presque sphérique, dont le diamètre peut aller jusqu'à 15 cm. Les épines (« radioles ») sont fines et assez courtes, n'excédant pas 2 cm, et d'un blanc pur qui contraste fortement avec la coquille sombre, généralement noire, brun, violet ou pourpre sombre.
    voir
Tripneustes ventricosus

oursin OURSIN VERT
  • L'oursin vert est un petit oursin légèrement ovale de petite taille (rarement plus de 5 cm pour la coquille, appelée test), très courant sur les récifs de corail de la zone intertropicale de l'ouest de l"océan Atlantique . Ses piquants aux pointes noires sont généralement d'un vert orangé tirant vers le rouge à l'approche du test généralement rouge sombre. Cependant, en certains endroits les piquants peuvent être roses rougeâtres. Dans tous les cas, ils sont coniques et robustes, et mesurent jusqu'à 3 cm.
    voir
Echinometra viridis

oursin OURSIN GLOBULEUX ou OEUF DE MER
  • C'est un gros oursin régulier de forme globulaire, avec des radioles (les piquants) nombreuses, courtes et serrées, mais laissant apparaître des zones ambulacraires plus claires. Le test (coquille) apparaît d'ordinaire rouge ou rosâtre, et les piquants peuvent prendre différentes couleurs allant du violet pâle au vert foncé en passant par le rose. Les podiasont nombreux et charnus, généralement bien visibles. On le rencontre de la Norvège et de l'Islande jusqu'au Portugal, jusqu'à 1200 mètres de profondeur. Son plus grand diamètre est de 17.5cm. Il est orné de motifs rose chair ou verdâtres.
    voir
Echinus_esculentus

oursin OURSIN NOIR de L'ANTLANTIQUE
  • L’oursin perforant de l'Atlantique, aussi appelé « oursin de récif », est une espèce d'oursins tropicaux très répandu sur les côtes Ouest de l'océan Atlantique. L'oursin perforant est un oursin légèrement ovale de petite taille. Son corps est généralement de couleur rouge sombre, mais peut aller du rouge vif au pourpre presque noir. Il est protégé par de nombreux piquants (appelés « radioles ») coniques et généralement violacés, implantés et suffisamment effilés pour pénétrer facilement la peau d'autres animaux.
    voir
Echinometra lucunter

oursin OURSIN VIOLET
  • C'est un oursin régulier de taille moyenne, atteignant jusqu'à 8 cm de diamètre piquants compris. Il est le plus souvent de couleur sombre mais jamais noir, ce qui permet de le distinguer de son cousin l'« oursin noir ». Chez la plupart des individus, la base des piquants (« radioles ») présente un cercle plus clair bien visible (parfois blanc), ce qui est aussi une caractéristique discriminante
    voir
Paracentrotus lividus

palourde PALOURDE
ou CLOVISSE
  • Elle est grisâtre, de forme allongée et mesure environ 4 centimètres. Il existe la palourde mâle, grosse avec stries bien marquées, et la palourde femelle plus petite et plus lisse. Les palourdes plates ne sont pas comestibles. Comme la coque et la praire, la palourde est un coquillage fouisseur. Elle vit dans les sols sablovaseux à faible profondeur (5 à 10 cm).
    voir
Venerupis decussata

OLIVE PETONCLE
ou OLIVE
  • Le pétoncle (ou olive sur le pourtour méditerranéen) est un mollusque bivalve filtreur* qui vit enfoui dans le sable (Donax trunculus). Ses coquilles solides triangulaires, cunéiformes, sont caractéristiques de l'espèce. Les valves sont reliées par un ligament externe. Chaque valve possède deux dents au niveau de la charnière, et plusieurs petites tout le long du bord latéral.
    voir
Donax trunculus

pieuvre POULPE COMMUN
(pieuvre)
  • La pieuvre commune ou poulpe commun a un corps musculeux et rugueux nommé manteau, qui se prolonge de huit bras portant deux rangées de ventouses.
    Sa grosse tête porte des yeux à pupilles fixes.
    De couleur variable, il peut passer très rapidement du marron au blanc ou jaune orangé jusqu’au rouge.
    En effet, le poulpe a la capacité de changer de couleur pour se fondre dans son environnement grâce à la contraction de cellules pimentées.
    voir
Octopus vulgaris

voir*$ POURPRE PETITE PIERRE
  • Appelé aussi bigorneau blanc, ce coquillage possède une coquille épaisse robuste spiralée, la dernière spire est très grande. Coquille en général lisse, parfois côtelée, 4 cm de longueur. Apex pointu et ouverture ovale obturée par un opercule corné. Canal siphonal court et profond. Labre épais et denté chez les adultes. Couleur variable : blanc, jaune, gris, brun.
    voir
Nucella lapillus

praires PRAIRE
  • La praire commune est un bivalve de la famille des vénéridés, hôte des fonds côtiers sablo-vaseux et de graviers du bas de l’étage infralittoral jusqu’à 100 mètres de profondeur. Coquille épaisse et ovale pouvant atteindre 60mm de long., avec plus de 20 arêtes grossières concentriques. Se ramasse à marée basse de vive eau.
    voir
Venus verrucosa

seiche SEICHE COMMUNE
  • La seiche commune appartient à la famille des Sépiidés. qui comprend 85 espèces, elle est représentée par plusieurs sous-espèces et la commune est présente en Méditerranée et les régions qui bordent l'Atlantique. Certains spécimens peuvent atteindre 65cm dont 30 cm pour les tentacules. Sa forme plate et ovale avec le bord des nageoires est caractéristiques. Les remarquables zébrures transversales que présente sa surface peuvent varier du brun au violet ainsi que le entre brillante et tachetée d'un vert bleuté... des signes très caractéristiques de la seiche commune. Son os avait autrefois un intérêt pharmaceutique.
    voir
Sepia officinalis

TELLINE TELLINE de la BALTIQUE
  • Cette telline est l'espèce qui domine en Mer du Nord et en Mer Baltique. Elle constitue d'ailleurs, avec les coques, l'essentiel des bivalves du secteur .Une autre espèce plus généraliste en Atlantique et en Méditerranée est la "Telline Papillon". Sa coque est ovale irrégulière, bord antérieur à peu près arrondi. La coquille est fine, plate, fragile, lisse et lustrée avec des couleurs et des raies variables.
    voir
Macoma baltica

triton TRITON GEANT
  • Charonia tritonis est l'un des plus grands gastéropodes de l'Indo-Pacifique, pouvant mesurer jusqu'à 50 cm. Sa coquille spiralée à l'apex* pointu est de couleur crème ornée de taches brunes et de chevrons. Elle présente de fortes varices* axiales qui interrompent les bandes s'enroulant en spirale. Le dernier tour de spire* est très développé. L'ouverture est large, de couleur orange avec un bord externe dentelé et orné de bandes de couleur crème alternant avec des bandes sombres.
    voir
Charonia tritonis

vernis VERNIS
  • Le vernis (Callista chione, autrefois appelée Cytherea chione) est une espèce de gros bivalve de la famille des Veneridae. Il doit son à l'aspect lisse et luisant de son périostracum.Le vernis vit dans des sables propres de l'étage infralittoral, jusqu'à une profondeur de 200 m environ. Il est exceptionnel de le trouver sur l'estran. Son aire de distribution comprend la Méditerranée et les côtes atlantiques, du sud des Iles Britanniques et au Maroc. Les plus gros spécimens peuvent mesurer jusqu'à 11 cm, mais les tailles les plus courantes sont comprises entre 6 et 8 cm. La coquille est épaisse, de forme ovale. À l'extérieur, sa teinte est d'un beau brun rougeâtre, verni. Elle est généralement d'un blanc pur à l'intérieur.
    voir
Callista chione
Ressources: Wikipedia - Guide des bords de mer - DORIS
VOIR
description et anatomie d'un mollusque, coquillage ou crustacé "clic sur l'initiale"
A B C D E F G H - I J - K L M N O P - Q R S T U - V - W X - Y - Z
RETOUR ACCUEIL TABLES SOLUNAIRES POISSONS D'EAU DOUCE POISSONS DE L'OCEAN POISSONS DE GUYANE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
ACTUALITES CALENDRIERS AMORCE ESCHE APPAT MONTAGE DE LIGNES TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS RECETTES CULINAIRES
FACE BOOK
pêche à pieds
1MAX
tp
Le Guide Pratique de la Pêche et des Poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale
s