site officiel de Daniel LAURENT -PECHEUR D'IMAGES

portrait

ENCYCLOP2DIE
Un guide pratique qui fait le tour de la technique: les poissons, les options de pêche, les appâts, les amorces, le matériel, les milieux. Une iconographie très riche : photos, dessins, schémas de montage et d’actions de pêche. commande en ligne

LES CONSEILS MENSUELS

LES CONSEILS DE DANIEL LAURENT POUR PRATIQUER LA PËCHE TOUTE L'ANNEE, MOIS PAR MOIS...
JANVIER
Il se dit que le mois de janvier est généralement un temps sec et qu’il se caractérise par des rivières dont les eaux sont très claires dans la plaine, blanches en montagne. Il est bien évident que ceci rend la pêche compliquée, qu’ils s’agissent de poissons blancs pour faire des vifs, ou des carnassiers qui attendent patiemment que le pêcheur… passe !
Mais, si le soleil daigne montrer son nez, pourquoi ne pas en profiter. C’est surtout pendant les heures où le soleil est haut dans le ciel, entre 10h et 14h, que vous aurez le maximum de chances de prendre du poisson. Certes les gardons dans les petits tributaires, mais aussi les brèmes dans les grands canaux, les carpes en bordure dans les étangs et les sandres. La pêche à la verticale sera excellente sur les hauts-fonds.  
N’oubliez pas que les arrivées d’eaux chaudes sont souvent de très bons coins. Privilégiez un coup réalisé avec des farines claires et une ligne bien étalée, très sensible, pour traverser lentement toutes les couches de l’eau.
Soleil: Au 1er Janvier le soleil se lève à 08h48 et se couche à 17h00 à Paris
Dicton: A la Saint Gerlac le temps froid et serein annonce une année bonne pour le menu fretin.

FEVRIER
Voici une période difficile pour les écosystèmes aquatiques, notamment dans les petits étangs. Ces basses températures ralentissent l’activité des poissons qui ont un la même température que l’eau puisqu’ils ont le sang froid… Par contre l’ouverture de truite commence à démanger certains pêcheurs et il est temps de vérifier le matériel, de renouveler le stock de leurres artificiels. Les longues soirées d’hiver sont parfaites pour cela. Connaissez-vous le SC Shiner de Daïwa ? Ce jerkbait est un petit poids plume qui sera très efficace sur les grosses truites… Vous pouvez aussi allez voir ce qui se passe en bord de mer. Pour les pêcheurs de plages, c’est une excellente période pour prendre les morues, les merlans et les limandes, et ce jusqu’au mois de mars. Il est également possible de faire de bonnes pêches de roussettes et de raies en surfcasting. Au coup vous pouvez sortir les appâts artificiels, dont le fameux ver de vase qui bien boosté pourra faire illusion et vous donnez quels espoirs avant les beaux jours.
Soleil : Au 1er Février le soleil se lève à 08h23 et se couche à 17h44 à Paris
Dicton: A la Chandeleur brochet maraudeur sait déjà si l’hiver se meurt ou prend vigueur

MARS
La meilleure période pour pêcher la truite à cette époque est le moment ou l’eau commence à prendre une teinte de plus en plus claire après les eaux de pluies du mois de février.
Les porte-bois seront récoltés sur place car ces larves de phryganes, logées sous les cailloux dans des étuis de graviers, n’aiment guère sortir de leur cachette. Utilisez une boîte au fond de laquelle  vous aurez déposé un linge humide ou de la mousse.
Les postes
La truite occupe en solitaire un poste qui lui est propre. La plus grosse truite est toujours en tête de courant et la plus petite en fin de coulée.
Dans tous les cas, le poste d’alimentation et le poste de retraite sont rarement éloignés loin de l’autre. A vous de savoir lire la rivière.
Soleil: au 1er mars le soleil se lève à 7h12 et se couchje à 17h49 à Paris
Dicton: S’il pleut à la St Aubin, le mois fera pêcheur miteux et de poisson peu sera
AVRIL
Tôt le matin et jusqu’à midi, vous utiliserez une canne télescopique de 6 mètres et un petit flotteur de 0.40 à 0.80gr en laissant dériver, sans retenir.
Préférez pour les eaux clames une flotteur en forme de bouteille, bien porteur mais très sensible. Profondeur moyenne entre le flotteur et l’appât : 50 cm.
Vous augmenterez cette profondeur au fur et à mesure que la journée avance pour, lorsque le soleil tombe pêcher à ras du fond.
Le rotengle n’aime pas les remous et les cours d’eaux agitées, recherchez-le plutôt dans les secteurs calmes.
1- En étang, près des roseaux et des arbustes tombant
2- En canal  aux abords des herbiers
3- En rivière dans les calmes et les retenues.
Soleil: Au 1er avril le soleil se lève à 06h48 et se couche à 19h56 à Paris
Dicton: Si à la Saint Richard le coucou fait neiger il promet des poissons toute l'année
MAI
C’est un peu le renouveau après les épreuves de l’hiver et les jours difficiles du printemps. De nombreux poissons ont déjà frayé où sont encore en période de reproduction. La température de l’eau commence à se réchauffer, notamment dans les plans d’eau ne dépassant pas trois mètres de profondeur. C’est le moment de chercher les gardons, bien que sortant du frai, mais la place est bonne ! Ils ne quittent pas ces lieux car le garde manger est propice... A vous de les trouver. Les « saumoniers » éviteront les gaves car l’eau est trop riche en neige fondue et il est inutile de peigner l’eau pendant des heures. Par contre vous verrez peut-être déjà Robert Menquet dans les rivières normandes et bretonnes utiliser une belle « trottinette » bien strippée qui pourra faire monter un poisson ! Les moucheurs sélectionneront une March Brown ou une Olive Dun. Sur le Vidourle, en aval de Sommières, délaissez le black bass, il est trop affairé à dresser son nid d’amour...
Soleil: Au 1er Mai le soleil se lève à 5h30 et couche à 21h00 à Paris
Dicton: Lorsqu’au mois de mai il ne plut jamais, à la mouche de mai le pêcheur maniait le fouet
JUIN
En bord de mer comme en eau douce, tout l’art de la pêche réside dans « le savoir » celui de trouver le poison là où il se trouve plutôt que de lancer sa ligne au hasard ! En Méditerranée vous devrez, même sur les lancers dits à longue distance, rester très précis et éviter de fouetter la canne car dans ce cas vous perdriez votre appât. Le lancer devra être progressif pour que vos appâts gardent une belle tenue à l’hameçon et puissent tenter la dorade qui commence à se rapprocher des rives. Pour les pêcheurs de brochets, la période est belle. Vous le trouverez dans des eaux transparentes et à couvert végétal dense, dans le bras morts des fleuves, dans les lacs et les étangs. L'espèce est peu exigeante pour ce qui concerne la température de l’eau où il chasse, dort et se reproduit, ainsi que sa teneur en oxygène dissous et de sa salinité.
Retour du saumon : c’est dans le gave d’Oloron que vous pourrez chercher le poisson dès que l’eau baissera progressivement.
Soleil: Au 1er Juin le soleil se lève à 4h32 et se couche à 21h59 à Paris
Dicton.: Mules sans malice et chiens sans puces vident la rivière de juilletistes et d’aoûtiens
JUILLET
Il se dit que le mois de juillet est le mois préféré du « lève-tôt ».
Ceci se comprend par le fait que contrairement au mois de juin, il y a peu de chance que l’on enregistre de brusques dépressions barométriques. Les poissons blancs ont terminé leur frai et l’eau attend bien souvent 20° dans les canaux et les étangs. L’activité maximum des gardons et autres cyprinidés se manifeste plutôt le matin, avant la chaleur qui invite les poissons à rechercher de la fraîcheur et à éviter les déplacements sous les rayons ardents du soleil. La nonchalance est de mise...
Pour les poissons, ce sont aussi les vacances ! En rivière à débit constant les choses se présentent différemment. C’est le temps de la pêche du chevaine à la longue coulée avec un morceau de mousse à l’hameçon. Le barbeau se laisse tenter par un petit morceau de fromage provoquant au milieu d’un tapis d’amorces.
Soleil : Au 1er Juillet le soleil se lève à 04h27 et se couche à 22h15 à Paris
Dicton :
Quand l’hirondelle vole bas, la pluie vient et les muges se gorgent d’asticots gras
AOÛT
L’eau est chaude et lorsque la température monte il y a moins d’oxygène dissout dans l’eau. Moins il y a d’oxygène plus l’eau est moins claire, translucide... Elle devient vite verte et les poissons sont parfois en danger. Ils se nourrissent principalement que tôt le matin et tard le soir. Le pêcheur au coup devra être vigilant sur les quantités d’amorces qu’il utilisera. Non seulement cela risque de gaver rapidement les valeureux poissons présents, mais elles risquent aussi, de polluer le secteur pour quelque temps. Par contre, c’est peut-être, de tenter dame tanche   (avec parcimonie) avec des graines...
La pêche au blé reprend ici tous ses droits et les « vieilles mains » sont à leur affaire, plus que les « asticoteurs » d’aujourd’hui.  Si vous aimez pêcher à la graine de chènevis, les gardons et les vandoises répondront également à cet appel irrésistible ! 
Soleil : Au 1er août le soleil se lève à 05h15 et se couche à 21h32
Dicton : Pêcheur au soleil d’août ne sommeille pas ou le poisson n’espère plus tes appâts !
SEPTEMBRE
Généralement les eaux baissent rapidement pendant les mois d’estives... L’été est t une période qui se veut théoriquement « sèche ». Ces dernières années, les pluies de fin d'été ont été généreuses pour notre sport, mais cela peut être un facteur négatif sur le comportement des poissons qui devraient se préparer à la disette qui viendra bientôt. Les poissons circulent dans toutes les couches de l’eau, aussi bien au large que près des berges.
Les poissons blancs répondent présents et les carnassiers viennent les chercher dans les herbiers.
A la mouche, la fermeture est imminente. Inutile de pêcher au large, regardez dans vos pieds avant de vous escrimez à pratiquer inutilement la double traction. Les seuls spectateurs de votre maîtrise sont les poissons... qui s’en moquent éperdument.

Soleil : Au 1er septembre le soleil se lève à 06h18 et se couche à 20h15 à Paris
Dicton : Septembre est le mai de l’automne et la pêche du matin reste bonne
OCTOBRE
Les pluies doivent faire monter le niveau des rivières et  les plans d’eau s’élargissent reprenant leur droit de grève. Les herbes disparaissent petit à petit ouvrant de larges couloirs libres de toutes contraintes. Pour le pêcheur de carpes, c’est le moment idéal pour tendre des lignes sur des secteurs qui étaient encombrés d’algues et d’herbiers rendant impossible une présentation correcte des appâts. C’est aussi une excellente période pour s’attaquer aux carnassiers, peut-être même le meilleur mois car ils ont besoin de faire le plein avant l’hiver. Goulus qu’ils sont, ils ne se méfient pas de ces nouveaux leurres plus vrais que les vrais. Cette pêche des carnassiers est souvent excellente quand l'eau passe en dessous de 15°, et reste très bonne jusqu'à 8°. Après quoi l'activité diminuera. Au coup, il est bon de rechercher les couches où l’eau est encore tempérée. La thermocline devient un facteur non négligeable, les couches d’eau s’inversant dans en plans d’eau fermés.
Soleil: Au 1er octobre le soleil se lève à 07h20 et se couche à 18h53 à Paris
Dicton: L’hiver sera à temps si vent dérive ton flotteur et pluie d’orage tombe en décembre dans les Avents
brochet

NOVEMBRE
Situé en plein cœur de l’automne, le mois de novembre est avant tout une excellente époque pour pêcher le brochet, qui retrouve bon appétit après sa bouderie due à la chute des feuilles. Avec une ou deux lignes flottantes, de bord ou en bateau, vous pouvez le rechercher sur des postes réputés ou encore de façon itinérante, pour couvrir plus de terrain. Le flotteur a gardé de nombreux adeptes, grâce à l’émotion qu’il suscite en s’enfonçant permettant tous les rêves quant à la taille et au poids du poisson qui a englouti le vif. Le sandre n’a pas non plus dit son dernier mot et, à la « tirette », il est possible de ratisser de grandes surfaces, surtout dans les fouilles et autres gravières, où les fonds propres et dégagés permettent cette technique difficile à mettre en oeuvre sur un terrain accidenté. Lorsque les rivières se sont éclaircies sous l’effet des premiers froids, on peut essayer le chevesne, toujours en quête de nourriture, avec un amorçage au sang, essentiellement en rivière.
Soleil: Au 1er novembre le soleil à 07h27 et se couche à 16h34 à Paris
Dicton: Brouillards d'octobre et pluvieux novembre font bon décembre pour le sandre

sandre
DECEMBRE
Le Sandre en hiver : C’est la bonne période pour se réconcilier avec cette espèce. Le sandre nous a souvent fait douter durant nos parties de pêche, sur sa présence même parfois, mais depuis 2-3 semaines, il est enfin « à table ».   Il existe une multitude de techniques pour traquer le « zander » mais la technique la plus performante en cette saison est la verticale. Au niveau des profondeurs, on trouvera du poisson de 5 à 25 m, mais au-delà de 15 mètres la technique va demander un grand savoir faire. Comme son nom l’indique, on pêchera à la verticale du bateau. On pourra utiliser différents appâts de type poisson mort ou vif, leurre souple ou ver de terre. Une canne courte est préférable, ainsi qu’un moulinet 2500-3000 garnis de tresse de 10 à 14%.
Une pointe de 2 mètres en fluoro de 20 à 25% viendra finaliser la ligne.
Pour le mort (ou vif) on utilisera de petits poissons de 8 à 12 cm, que l’on piquera soit avec un hameçon simple en drop shot (plomb en dessous de l’appât) soit à l’aide d’un fire-ball (tête plombée articulée).
Soleil: Au 1er décembre le soleil se lève à 08h30 et se couche à 15h42 à Paris
Dicton: Si décembre aux pieds blancs s'en vient, l'eau de neige dans le ruisseau sera au printemps

concours
LES CONCOURS DE PECHE DANS LE GARD

voir7

voir
CRITERIUMM DU GARD

VOLIR

voir
LES DICTONS DE LA PECHE

voir


voir
LES HEURES LEGALES DE PECHE
voir

voir
LA PECHE MOIS PAR MOIS
VOIR

voir
LES TABLES SOLUNAIRES
VOIR
POISSONS D'EAU DOUCE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
AMORCE ESCHE APPAT TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS
n
n
n
1max2peche
n
n
Le guide pratique de la pêche et des poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de #laurentdaniel
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL

page légales