patrick peche cevennes
daniel
PECHE EN GUYANE... PERSONNE DE VOUS CROIRA !
LA PÊCHE DE LA KARP JONN
une petite bombe qui met à mal le matériel et fait monter l'adrénaline


La Karp Jonn, Denti, Tomate...
les petites bombes du Sinnamary

Voici la fin du séjour au carbet de Takari Tenté.

Avant de repartir, nous voulons pêcher un poisson beaucoup plus combatif que les yayas : la Karp.
De vrais frissons garantis...

Ce poisson est une vraie petite bombe et sa combativité est proche d'un carassin qui aurait la vigueur d'un muge. Nous décidons de la pêcher avec un matériel basique, sans moulinet, pour ressentir des sensations géniales et et les garder dans les mémoires.

De la casse est prévue mais nous savons déjà la lutte sera géniale.

Le sport reprend le dessus... inévitablement.


Une combatante peu commune : la karp

Les Karps « Leporinus friderici »
Elles ne fouillent pas le fond comme nos communes européennes, mais les plus belles pièces évoluent environ à mi-profondeur dans 2 mètres d’eau et dans un léger courant.
Nous savons que des Karps rôdent dans les nuages amorces que nous utilisons pour les yayas.
Nous avons déjà pêché quelques petits spécimens, mais les nombreuses casses nous confirment qu’il y a plus gros.

Nous allons donc tenter une pêche spécifique de ce poisson hors du commun, qui n’a de la carpe commune de l’hexagone que sa détermination dans le combat musclé.

Pour l’amorce, nous modifions celle conçue pour la friture en la rendant moins nuageuse pour éviter les Yayas Grojés et Piki pilélou présents sur le coup.

Nous collons notre base avec de l'argile rouge récupéré sur la route entre petit Saut et Kourouet qui a fait le voyage en pirogue et sur le dos avec nous.
Cette charge supplémentaire s'avère aujourd'hui très utile.

Il fait chaud, humide, il n'est pourtant que 6 heures du matin.

Direction l'aval du camp de base à 20mn du carbet


Juste un petit modèle pour s'entraîner !

Un îlot au milieu du Sinnamary.

Une reconnaissance préalable en pirogue nous avait fait découvrir un petit îlot très peu arboré et dont une des berges est légèrement dégagée.

Le courant est lent, le sol est spongieux, instable et nous nous enfonçons jusqu’aux chevilles dans les mousses et les feuilles de caoutchouc en compostage.
Des trous gros comme des assiettes, plongent verticalement dans le sol et nous laissent supposer que quelques hôtes colonisent le secteur.
D'autres galeries de surface nous indiquent que ce site abrite aussi des reptiles.

« « Même pas peur » » blague Patrick qui est en espadrilles.
Tiens... moi aussi ! On s'habitue...

Vigileance malgré tout


Rare : un site très peu arboré et dont une des berges ressemble à un poste de pêche
malgré des galeries de surface qui nous indiquent que l'îlot abrite aussi des reptiles.

Un matériel adapté aux rushs de poissons énergiques

A l’exception de notre pêche au seuil Takari Tenté de quelques Karp Jonn de moins d’un kilo, nos précédentes tentatives pour sortir de belles pièces ont échoué, donc nous avons prévu cette fois du matériel costaud.

Nous tenterons l’anglaise, la bolognaise avec quelques succès. En définitive, c’est avec le kit 4 éléments de la canne Shimano Technium BX1300 que nous ferons les plus belles pêches sur des rushs invraisemblables pour des prises variant entre 1 et 2kg.

Des sensations extraordinaires, des poissons puissants et vigoureux.
Nous avons à chaque touche l’impression que le poisson va tout casser… et effectivement lorsque l’élastique est tendu à la limite de la rupture, le nylon en 18/100 ne fait parfois pas le poids !

Nous ferons nos plus beaux poissons (dont un un grand dent chien de 28 cm ) à l’incontournable asticot qui semble les rendre folles (2 eschés sur hameçon N°12).
Au bout de 2 heures de pêche nous aurons plus de 30 kilos dans la bourriche et les plus beaux spécimens sont mis de côté pour la photo finale.

Demain nous rentrons à Kourou, cassés, fourbus, mais la tête pleine de souvenirs et d’images fabuleuses.


C’est certain, nous reviendrons bientôt  !...

Ca vous tente
?

Ce premier safari pêche au coup en Guyane française a été en tous points exceptionnel.
A l'opposé de tout ce qui peut être proposé aujourd'hui dans ce domaine, Patrick organise et gère parfaitement ce séjour pour pêcheurs aventuriers qui découvriront une autre vie, d'autres pêches, une autre atmosphère vraiment extraordinaire au coeur de la forêt amazonienne et il est fort possible que personne ne vous croira..







reportage carnets de route
V
le Koumarou les yayas
la Karp denti les poissons
lignes et amorces expédition Aïmara
l'Oasis de Kourou safari - pêche
le guide de la Guyane
radio guyane vidéo pêche de l'Aîmara le département de la Guyane
RETOUR ACCUEIL   LES BONS COINS DE PECHE EN FRANCE
Textes de #laurentdaniel
Photos de Patrick FRESQUET et #laurentdaniel
a reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légale