site officiel de Daniel LAURENT - auteur halieutique indépendant
V
V
V ENCYCLOP2DIE Le guide pratique de la pêche au coup. Ses technique. Les poissons, les options de pêche, les appâts, les amorces, le matériel. Riche en photos, dessins, et schémas de montage de lignes. Voir >>
V
86 - LA VIENNE
  • AVAILLES LIMOUSINE

availles

  • PECHE AU MOULINET A AVAILLES LIMOUSINE
    J'ai demandé à Philippe Auriault président du CD 86  de m'expliquer en détails quelles étaient les clés de la réussite pour une pêche à l’anglaise sur le parcours d’Availles Limousine. Ses précieux conseils vous permettront de faire face aux difficultés de cette rivière capricieuse.

    J'ai rendez-vous au chalet qui sert de rendez vous aux pêcheurs de compétition, à quelques mètres du camping du Parc d’Availles Limouzine, Le contact est excellent et nous échangeons quelques banalités sur le devenir de la pêche de compétition…
    Philippe prépare son matériel, du rapide, pas d’extension en accessoires divers :
    Je fais toujours au plus simple, à l’exception des grandes rencontres qui réclament un peu plus de soin dans la disposition et l’accessibilité des divers matériels. Quelques secondes perdues et cela peut être grave de conséquences sur le résultat final.
    Aujourd’hui, pas de stress, nous sommes là pour réaliser une pêche de brèmes à 35 mètres au moulinet. Brèmes et autres invités s’il y a !....

    La Vienne a des humeurs changeantes
    Le parcours de compétition est situé entre deux barrages et son débit n’est jamais identique suivant les nécessités de régulation de la puissance de la masse d’eau.
Il faut que cela coure un peu pour que le poisson réponde. Dès que le débit s’arrête ou ralentit, les résultats sont beaucoup moins bons. Le coup idéal est à 35 mètres, il y a peu de végétation. Regarde bien d’ailleurs la vitesse… elle est moindre au milieu qu’en bordure. Il faut jouer avec ce phénomène hydraulique et ne pas noyer la bannière !
Cela est déjà une bonne indication de la part de notre expert.
J’ai testé et suivi son conseil et effectivement les touches sont plus nombreuses lorsque l’on laisse la bannière faire un ventre en « S ». La difficulté réside dans le ferrage car la bannière est souvent plus grande que l’amplitude de la canne et il faut se coucher loin en arrière pour prendre contact !


Amorces et esches basiques

L’amorce est simple pour pêcher ce secteur au moulinet

  • 1 paquet de 3000 carpe fine
  • 1 paquet de 3000 club brèmes
  • 1 paquet de 3000 club étang
  • 1 paquet liant à allonger

Pour les esches, Philippe juge inutile d’employer du fouillis et des vers de vase : 
Peut-être que ceci peut faire la différence quand les pêcheurs sont nombreux, mais je n’en suis pas du tout certain puisque tous ont les mêmes appâts… Il vaut mieux tabler sur les pinkies et les gozzers.
Il faut donner à manger et taper régulièrement. Nous verrons cela tout à l’heure.
Philippe a préparé un demi-litre de pinkies mélangés, avec plus de larves rouges que de blanches et 200 grammes de gozzers rouge vif.
La teinture est violente et je m’en étonne auprès de lui :
C’est mon distributeur « Pacific Pêche » qui réalise cette teinture très rouge.

availles

Elle ne tient pas plus de deux ou trois jours, mais par contre les brèmes ici adorent cette coloration.
Pour finaliser sa préparation, il ajoute 200 grammes de terreaux coupés aux ciseaux
.

Le sondage

Pour trouver la bonne coulée, Philippe utilise une canne équipée d’un flotteur coulissant de 10 grammes qu’il bloque entre deux arrêts coulissants.
La profondeur est de 2,20 m.
Puis il utilise cette fois-ci une canne de « surf casting » avec un flotteur de 40 grammes qui lui sert de repère.


Une bonne dizaine de boules moyennes envoyées à la fronde à 35 mètres, légèrement en amont, si peu….
La pêche peut commencer.

Les lignes

La première ligne est montée sur un moulinet rempli de nylon en16/°°. Le waggler est de 16 grammes. Le bas de ligne, en 10/°°mesure 50 cm et est relié au corps de ligne par un émerillon baril. Pas de plomb de touche. Au-dessus du baril, cinq petits plombs N°8 à environ à 50 cm. Hameçon Feeling 3410 N°18.
La seconde ligne est montée sur le même schéma, mais le flotteur est de 12  grammes et le BDL de 12/°° fait 40 cm.
Hameçon Feeling 3410 N°18.

  • La pêche
    Pour prendre les brèmes sur ce parcours, il faut taper l’eau sans arrêt.
    Pendant que la ligne fait sa coulée, Philippe serre une boulette de la main droite.
    Pas de perte de temps. L’anti retour du moulinet est libre et Philippe régule la tension du fil avec la paume de la main en rendant plus ou moins de fil.
    A la touche, il bloque la bobine et ferre très amplement pour être en contact. Premier poisson, une petite plaquette.
    Philippe envoie la boule d’amorces préparée avec la fronde et place son waggler immédiatement dans le nuage. Une seconde plaquette, un peu plus grosse est prise.
    Philippe est confiant : le poisson rentre.
    Effectivement une troisième brème de 600 grammes échoue dans l’épuisette et Philippe poursuit sa pêche. Soudain c’est plus lourd. Il faut beaucoup de doigté et de patience.
    C’est un barbeau de plus d’un kilo qui s’est accroché à l’hameçon par la nageoire anale. Pas de précipitation et Philippe me confie qu’il a modifié le montage initial. Il traîne d’environ un mètre et ceci explique qu’il a harponné ce poisson qui rend les armes après dix minutes d’efforts.
    La pêche se poursuit au même rythme, un poisson à chaque coulée : brèmes, gardons, chevesnes…
    Merci à Philippe pour cette démonstration qui vous permettra d’être rapidement efficace sur ce parcours de compétition internationalMa propre expérience.

    J’ai testé à plusieurs reprises la différence entre le fait de noyer ou non la bannière. La justesse du conseil est flagrante car j’ai enregistré beaucoup plus de touches en laissant flotter le fil librement à la surface sans dégraisser le nylon. Par contre, sur un blocage du waggler, bannière totalement noyée, j’ai enregistré un départ fougueux. Mon BDL était en 12/:°° et au bout de trois secondes, le poisson s’est décroché très facilement !. Décroché… pas vraiment… mon hameçon N°18 Feeling 3410 était ouvert à 180°.
    Dépité par cette mésaventure j’ai laissé tomber l’expérience pour revenir aux recommandations de Philippe, mais ceci mérite d’être approfondi lors d’une prochaine séance.

    A retenir :
    - Comme esches, il vaut mieux utiliser des asticots rouges.
    - Il est conseillé de ne pas noyer la bannière.
    - L’émerillon baril N°8 sert de plomb de touche.
    - Le bas de ligne varie de 50 cm à 1,50 m.
    - L’anti-retour du moulinet reste libre.
    - Il faut rappeler d’une boulette d’amorces à chaque coulée.
RETOUR ACCUEIL TABLES SOLUNAIRES POISSONS D'EAU DOUCE POISSONS DE L'OCEAN POISSONS DE GUYANE COQUILLAGES CRUSTACES BONS COINS DE PECHE
ACTUALITES CALENDRIERS AMORCE ESCHE APPAT MONTAGE DE LIGNES TECHNIQUES DE PECHE PARCOURS RECETTES CULINAIRES
FACE BOOK silure 1MAX tp

Le guide pratique de la pêche et des poissons en Cévennes est une conception de Daniel RICOTTEAU et une réalisation de Daniel LAURENT
la reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'autorisation du webmaster © SGDL
page légales